Ile Maurice: 216 maisons pleines d'amiante en voie de destruction

Il existe toujours 216 maisons de l'ex-CHA et de l'EDC contenant des partitions en amiante à travers l'île. 70 d'entre elles sont occupées par leurs propriétaires alors que les 146 autres sont inoccupées. Un appel d'offres, qui expire le 6 septembre, a été lancé pour un treatment programme de deux ans, en vue de démolir ces maisons et d'enfouir les plaques en amiante.

Ces logements seront démolis en enlevant les plaques toxiques, qui seront ensuite emballées dans du plastique avant d'être envoyées au centre d'enfouissement de Mare-Chicose, pour éviter toute contamination.

Selon le ministère de l'Environnement, chaque maison contient plus de 100 feuilles d'amiante, utilisées auparavant pour les partitions et comme substituts aux blocs de béton. C'est dans le district de Savanne que l'on en compte le plus grand nombre. Seul le village de Bénarès en contient 17 maisons de ce type.

Logement temporaire

Les barres de fer des demeures occupées seront rendues à leurs propriétaires alors que celles des autres seront envoyées chez des recycleurs. Pour ce faire, le gouvernement s'est engagé à trouver un logement temporaire aux locataires ou à fournir une allocation de Rs 5 000 par mois pour les reloger pendant une année.

Ils seront, par ailleurs, éligibles à des prêts pour construire un logement en bois et tôle et pourront aussi bénéficier du grant pour couler la dalle dans le cadre de la construction d'une maison en béton. Rs 10 millions sont pré- vues pour la démolition des maisons et Rs 20 millions comme aide à la reconstruction.

L'amiante représente un danger pour la santé. Il peut se diviser en fibres extrêmement fines (un dixième, voire un centième, de micron) et longues (100 fois leur diamètre). Si on le scie, le ponce, le rabote ou le démousse, par exemple, l'amiante devient respirable et se glisse dans les poumons. En effet, les fibres d'amiante sont persistantes. En d'autres termes, les défenses du corps ne peuvent pas les évacuer. Elles favorisent divers cancers, qui mettent souvent longtemps à se déclarer.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.