Seychelles: Nouvel organisme gouvernemental aux Seychelles chargé de gérer les activités de pêche commerciale

Un nouvel organisme gouvernemental sera mis en place pour gérer toutes les activités commerciales liées à la pêche aux Seychelles dans le cadre d'un plan global triennal lancé par le ministère de la Pêche et de l'Agriculture le week-end dernier.

«L'objectif de ce plan est de continuer à développer et à soutenir le secteur de la pêche, le deuxième pilier de notre économie. Le ministère ensemble avec l'Autorité de la pêche des Seychelles (SFA), cherche à résoudre les problèmes qui ont un impact négatif sur le secteur et limitent son développement ", a déclaré le ministre Charles Bastienne lors du lancement.

Le plan couvre tous les aspects du secteur et définit plusieurs nouvelles exigences pour les pêcheurs artisanaux et les propriétaires de bateaux de pêche artisanale.

Le ministre a déclaré à l'Assemblée nationale mardi que le nouvel organe, également appelé société d'État, permettra à la SFA de s'en tenir à son mandat qui consiste à gérer les ressources marines et à mener des recherches, ce que, le ministre a déclaré, que l'autorité avait négligé étant obligé de traiter d'autres problèmes affectant le secteur de la pêche.

La nouvelle société "effectuera des transactions relatives à la pêche et aux produits de la pêche sur le marché international et assurera une commercialisation efficace du poisson des Seychelles afin que les produits aient la valeur qui leur revient", a expliqué le ministre Bastienne.

Selon M. Bastienne, la société développera, détiendra et gérera les infrastructures liées au secteur, participera à l'aquaculture et gérera toutes les usines de fabrication de glace. Il sera également responsable des appâts et autres engins de pêche.

«Il jouera un rôle crucial dans la sécurité alimentaire et la disponibilité du poisson destiné à la consommation sur le marché local et, plus important encore, il garantira que pendant la saison des vents du nord-ouest, nous stockons du poisson, qui sera disponible pendant la saison des vents du sud-est a ajouté M. Bastienne.

Le ministre Charles Bastienne a déclaré que l'objectif de ce plan était de continuer à développer et à pérenniser le secteur de la pêche, le deuxième pilier de l'économie des Seychelles.

La société Étatique devrait s'attaquer à de nombreuses difficultés rencontrées par l'industrie. Une fois établies, les actions de la société seront vendues à des ressortissants seychellois.

Les membres qui ont pris la parole à l'Assemblée nationale étaient préoccupés par la viabilité de l'entreprise. Qu'y a-t-il de nouveau avec cette société et que fera-t-on pour que cette société fonctionne? Et aussi pourquoi le secteur privé n'a pas été encouragé à participer.

Ils souhaitaient également savoir comment tous les pêcheurs bénéficieraient de ce plan, ainsi que les personnes intéressées par la transformation du poisson en produits à valeur ajoutée. Et globalement, comment le plan améliorera-t-il les conditions et la vie des personnes travaillant dans le secteur de la pêche?

Le ministre a donné ses assurances sur le plan qui, dit-il, est complet et orienté vers l'action, couvrant tous les aspects du secteur et a été réalisé en consultation avec tous les principaux partenaires.

Mercredi, la SNA a rencontré des représentants du secteur de la pêche pour obtenir leur point de vue.

André Lesperance, un pêcheur de Perseverance, a déclaré que la société pourrait s'avérer être un succès, en particulier si elle stock du poisson lorsque le temps ne permet pas la pêche artisanal.

«Néanmoins ce qui me préoccupe, c'est ; est-ce qu'ils vont nous acheter du poisson, et si oui, vont-ils acheter à notre prix ou nous forcer à le baisser à un point tel qu'au bout du compte, nous, pêcheurs, qui avons vécu une période difficile en mer vendrons nos produits à perte? dit M. Lesperance.

Darrel Green, président de l'Association des pêcheurs de Baie Ste Anne, a déclaré à la SNA que la situation était confuse.

«C'est déroutant, car nous avons récemment rencontré les autorités compétentes pour discuter du développement des infrastructures pour le secteur de la pêche sur Praslin. Lors de cette même réunion, on nous a dit que l'association allait diriger et gérer la machine à glace, alors je ne sais vraiment pas quoi croire! "

Le nouveau plan prévoit également des provisions pour les bateaux de pêche, de plaisance et de loisir. Dans le but de promouvoir la durabilité des espèces marines sur lesquelles comptent les pêcheurs artisanaux, le plan prévoit que le ministère et la SFA intensifient leurs efforts pour contrôler et éliminer la pêche illicite.

Le plan comprend de nombreuses autres dispositions visant à améliorer les conditions des pêcheurs artisanaux. Il présente un plan ambitieux d'environ 6 millions de dollars pour de nombreux projets, y compris des usines de glace, des jetées, des places pour amarrer des bateaux de pêche sur l'île principale de Mahé et Praslin - la deuxième île la plus peuplée - des 115 îles de l'archipel des Seychelles.

Le plan triennal dont la mise en œuvre débutera à partir de 2020 est soutenu par l'Union européenne.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.