Congo-Brazzaville: Découverte - Tempo music, un groupe de virtuoses

Orchestre composé de huit jeunes talents âgés de 10 à 18 ans, Tempo music qui est à la recherche d'un producteur joue régulièrement, depuis quelque temps, dans des lieux publics à Pointe Noire.

Francky Maestro, c'est le nom du créateur et chef de ce groupe de rumba, ndombolo et coupé décalé qui existe depuis 2011. Ce jeune auteur, compositeur, chanteur et l'as de la batterie, âgé de 16 ans, et ses coéquipiers Chikito (le plus jeune âgé de 10 ans), R9, Solo Béton, One deux, VIP et la captivante Michina (la seule fille du groupe), tous autodidactes, ne cessent d'épater et d'impressionner le public. Il est difficile de passer devant ces jeunes artistes sans se retourner ou s'arrêter. L'âge de ses membres n'est pas le seul fait exceptionnel de Tempo Music. Il y a aussi les instruments et le matériel fabriqués par ces derniers (batterie, micros et autres faits en bois, caoutchouc et boites à lait) dont les sons bien harmonisés et combinés aux voix bien synchronisées des artistes donnent un résultat jugé très intéressant.

À la recherche de soutien, le groupe a eu comme solution de se produire en plein air dans les rues et lieux publics de la ville pour montrer de quoi il est capable et se faire connaître. Partout où il se produit, Tempo music attire beaucoup de gens. Les passants s'arrêtent pour les admirer. Bon nombre de personnes voient en tempo music un futur grand orchestre et estiment que le groupe a beaucoup d'avenir. «Ce que font ces petits est très intéressant, ils jouent et chantent mieux que certains artistes que nous connaissons dans la ville. Ils iront loin s'ils peuvent être soutenus», a estimé un spectateur.

Bien que Francky Maestro soit le leader du groupe, la vedette c'est Michina. Douée à la batterie, la jeune fille éblouit avec sa vivacité, son dynamisme et sa maîtrise de l'instrument. Un passant visiblement sous le charme a confié : «Cette fille m'impressionne beaucoup. On sent qu'elle à la maîtrise. Elle joue comme un homme et c'est bien». Bien qu'ils soient encore très jeunes, ces enfants ont de grands rêves. C'est pourquoi ils se donnent à fond dans le travail et se produisent partout dans la ville. «Pour l'instant, nous faisons tout nous-mêmes.

Nous voulons avoir un producteur et faire sortir un album pour faire danser tout le pays», a expliqué Francky Maestro. Le chef de groupe, un jeune ambitieux mais calme et du genre à ne pas se prendre la tête, entend devenir un vrai professionnel. «J'ai voulu former ce groupe parce que j'aime la musique. Je veux apprendre la musique pour être un grand complet», a-t-il dit. Négligeable à première vue, Tempo music étonne d'abord par l'âge de ses membres, leurs instruments et leurs compositions. Il faut ajouter à ce cela les pas de danse et les chorégraphies bien exécutés. Le groupe est basé dans l'arrondissement 3 Tié-Tié et répète au stade Tata Loboko.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.