Congo-Brazzaville: Festim Brazza 2019 - Le brassage culturel au cœur de l'évènement

La deuxième édition du Festival d'images de Brazzaville (Festim Brazza) s'est tenue du 1er au 10 août à l'esplanade du Centre national de radio et de télévision (CNRTV), au nord de Brazzaville. Riche moment de partage, ce rendez-vous a mis en avant la culture, l'art et le patrimoine touristique de tous les pays participants.

Organisé sur le thème « Potentiel touristique, brassage culturel à travers la coopération, vecteur d'une vraie diversification économique pour le développement de la République du Congo », cette année, le Festim Brazza a eu l'immense honneur d'accueillir le Congo, la Chine, le Maroc, l'Angola et la Côte d'Ivoire, comme pays participants. Bénéficiant chacun d'un stand, chaque représentant a pu exposer au cours de cet événement ses œuvres d'arts, faisant la promotion de son potentiel touristique, culturel et économique.

Le festival dédié cette fois-ci au renforcement des liens d'amitié et de coopération tendait à célébrer de manière ouverte les valeurs de chaque pays. Dans cet élan, cette rencontre contribue, en parallèle, à l'essor culturel et touristique des peuples du monde en général et de la République du Congo en particulier.

Festim Brazza, c'était des soirées culturelles en l'honneur de chaque pays, rehaussées par la présence de leurs ambassadeurs accrédités au Congo. Lors de ces réjouissances, il y avait notamment un podium faisant office d'animations de groupes musicaux, un espace gastronomique, des dégustations de plats culturels des différentes communautés, une tribune d'échanges pour redynamiser le secteur touristique, de la projection vidéo sur le potentiel culturel et environnemental de chaque pays, une exposition d'images (photographies, œuvres picturales, graphiques, etc.) promouvant chaque pays.

Clôturant la deuxième édition du Festim Brazza, Claudio Sama Kenegui a congratulé Arlette Soudan-Nonault, ministre du Tourisme et de l'Environnement, présidente du comité de pilotage et marraine de cette édition, pour son implication dans la réussite de cet événement. En outre, il n'a pas manqué de témoigner toute sa gratitude à l'ensemble des ambassades, ministères, partenaires et sponsors, sans lesquels cette deuxième édition n'aurait pas été aussi chaleureuse et avec lesquels l'événement continuera de collaborer.

C'est donc avec un sentiment de devoir accompli que Festim entend dans les prochains jours s'activer pour les préparatifs de la troisième édition. « Comme tout œuvre humaine, rien n'est parfait. En cela, nous espérons que l'initiative s'améliorera au fil des éditions. Nous avons certainement du chemin à faire encore ensemble car je souhaite une longue vie au Festival d'Images de Brazzaville », a déclaré Claudio Sama Kenegui, promoteur et administrateur général du Festim Brazza.

A cet effet, une équipe de Festim Brazza sillonnera les ambassades pour plus de précision concernant la prochaine édition. Aussi, les organisateurs de ce rendez-vous ont lancé un appel aux ambassades pour faire participer prochainement, au moins, un groupe culturel de leur nation pour un réel brassage culturel.

La dernière journée de Festim Brazza placée sous le signe de la découverte du Congo

Après avoir mis ses invités en avant, le Congo s'est donné le plaisir de fermer ces festivités culturelles, touristiques et environnementales. Les groupes de musiques tradi-modernes Musée d'art et Mulang ont ambiancé le début de la soirée, avant le mot de fin de l'événement par le promoteur et administrateur général du Festim Brazza.

Par ailleurs, il y a eu une fashion exhibition par des sapeurs congolais, un défilé de modes en tenues traditionnelles, des dégustations culinaires de différents mets congolais, la visite du stand Congo et des remises de prix. A cet effet, plusieurs distinctions ont été décernés à savoir les prix de reconnaissance aux ambassades, à la marraine de l'événement et à la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC), ainsi que des certificats d'honneur à l'endroit de quelques acteurs de cette édition ayant joué une partition remarquable.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.