Congo-Brazzaville: Championnat national de Kung Fu Wushu - Cinq Ponténégrins à la conquête des médailles à Brazzaville

La Ligue départementale de Kung Fu Wushu de la ville océane prendra part à partir du 16 août à Brazzaville au championnat national de la discipline, a informé Freddy Ngouabi, président de la Ligue de Pointe-Noire.

Freddy Ngouabi a rassuré à la presse que sa Ligue sera représentée au championnat national édition 2019 par cinq pratiquants contre deux à trois les années antérieures. « En dehors du fait que nous n'avons pas organisé le championnat départemental à la suite du stage de Sanda pied- poing-projection organisé il y a deux semaines dans la ville côtière, la Ligue de Pointe-Noire est prête pour le championnat national. Nous serons présents le 16 août à Brazzaville », a confirmé le président de la Ligue.

En effet, lors de la séance d'entraînement le dimanche à l'esplanade du Complexe sportif de Pointe-Noire, Freddy Ngouabi a demandé à ses athlètes de travailler sereinement en vue de réaliser des exploits à Brazzaville. « Lorsqu'on s'approche d'une échéance, le temps devient très court. Nous leur demandons de mieux se tenir, de ne pas se vouer à ce qui n'apporte rien de bénéfique, d'être concentrés pour qu'une fois à Brazzaville nous honorons notre département et qu'à notre retour, nous recevons des fleurs », a-t-il ajouté

S'expliquant sur les critères de sélection des athlètes, en l'absence du Championnat départemental, Freddy Ngouabi a indiqué que les participants au championnat national ont été sélectionnés en marge du stage de Sanda qui a été organisé à l'intention des officiels, juges et boxeurs . «Nous ne pouvons pas organiser un championnat départemental sans les officiels, il fallait commencer par la formation des arbitres, les juges ainsi que les boxeurs. C'est également à cette occasion que nous avons eu le temps de regarder les athlètes susceptibles de représenter la Ligue à Brazzaville », a-t-il martelé avant d'ajouter que lors des échéances passées, Pointe-Noire n'était pas bien représentée au championnat. La Ligue se retrouvait avec deux ou trois pratiquants mais, cette fois, elle a la possibilité d'emmener cinq ou six pratiquants. C'est suffisant pour qu'elle remporte des médailles, s'est il rassuré.

Parlant de l'organisation de la Ligue de Pointe-Noire deux ans après sa mise en place, l'orateur a souligné que sa structure a institué, depuis près de six mois, les séances d'entrainement avec les cinq écoles (clubs) présentes à Pointe-Noire pour les échanges, la convivialité, la solidarité afin de permettre aux athlètes de mieux se connaître. « Nous nous rencontrons chaque dimanche, cela nous permet de nous connaître mieux », a-t-il dit. Freddy Ngouabi a informé qu'il dispose d'une école de formation pour tous ceux qui aspirent au kung fu wushu. « J'ai une école. j'enseigne les enfants à partir de 8 ans jusqu'à l'âge mûr. L'école est à Fouks. L'école est actuellement en promotion vacances. Les enfants désireux peuvent venir mais les moins de 18 ans doivent bénéficier de l'accord des parents. Toutefois pour un début, la tenue spécifique au wushu n'est pas de rigueur », s'est-il confié.

Cependant, la Ligue a élaboré une politique de vulgarisation de sa discipline qui a commencé par le stage de Sanda. Cette politique se poursuivra juste après le championnat national dans les différents points de la ville. « Nous allons organiser au niveau départemental des séances de démonstration du kung fu dans les points stratégiques, notamment Loandjili pour la zone nord, Tié-Tié pour la zone centrale et Mpaka pour la zone sud. Nous voulons en profiter parce que nous rentrons en fin de la saison sportive », a martelé le président de la ligue qui a lancé un appel à tous ceux qui pratiquent le wushu de se mettre en règle. « Je lance un appel aux frères pratiquants des arts martiaux chinois particulièrement qui évoluent dans l'ombre de venir vers nous. Il est mieux d'être structuré et soutenu par une Ligue pour mieux s'organiser», a rencheri le président de la Ligue.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.