Madagascar: Pénurie d'eau - Des camions-citernes prévus pour les quartiers victimes

Table-ronde pour la recherche de solutions aux problèmes d'approvisionnement d'eau dans la Capitale.

Une table-ronde s'est tenue, dimanche dernier, pour la recherche de solutions aux problèmes d'approvisionnement en eau potable dans certains quartiers de la Capitale. Sous la houlette de Vonjy Andriamanga, ministre de l'Energie, de l'Eau et des Hydrocarbures (MEEH) cette séance de travail consistait à trouver une alternative pour apaiser la souffrance des abonnés de la Jirama. « A l'issue de cette table-ronde a été convenue l'implantation des camions-citernes « immobiles », d'une capacité de 5 à 10m3, dans les quartiers privés d'eau. Les responsables au niveau de la Jirama envisagent de discuter avec les mairies et les fokontany concernés afin d'engager une personne responsable de la distribution au public.

Contrairement aux précédentes démarches de ravitaillement, les abonnés de la Jirama devront payer par litre d'eau issue des camions-citernes immobiles. Pour l'instant, le tarif n'est pas encore déterminé », a communiqué la Jirama. Comme solution pour le long terme, la Jirama et son ministère de tutelle prévoient de mener une étude en vue d'identifier des sources d'eau exploitables. Pour la zone Ouest d'Antananarivo, un projet de six forages à Ambohidrapeto a été évoqué durant la table-ronde. « Le test de débit d'eau est programmé pour cette semaine.

En outre, des projets d'amélioration des réseaux de distribution d'eau à Antananarivo et de construction de nouvelles stations de pompage, sont déjà prévus pour début 2020. En attendant ces solutions à long terme, les travaux de construction d'une nouvelle station de pompage à Amoronankona, d'une capacité de 200m3 par heure, est déjà en cours. Cette nouvelle infrastructure sera opérationnelle, d'ici quelques semaines », a affirmé la Jirama.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.