Cote d'Ivoire: Cohésion sociale / Pr Henriette Dagri Diabaté - "Il est impérieux de changer nos comportements"

Un cri du cœur et un appel à la responsabilité ainsi qu'à la conscience nationale. Voici résumé le discours de la Grande Chancelière Henri Dagri Diabaté qui, à l'occasion de la cérémonie de décoration organisée dans les locaux de son institution à Cocody hier, a parlé avec le cœur d'une mère.

« La cérémonie de ce jour intervient à l'occasion de la Fête nationale. Une fête nationale rappelle que, malgré nos différences, au-delà des divergences philosophiques, au-delà des choix politiques, au-delà de l'appartenance ethnique ou religieuse, nous faisons tous partie d'une réalité qui nous dépasse, la Nation.

Nous avons le devoir de la protéger ensemble, de la soigner et de la faire prospérer », a-t-elle dit d'entrée. A l'en croire, chaque Ivoirien, acteur politique ou partisan, doit être un vecteur de paix et de cohésion.

Car selon le Professeur Henri Dagri Diabaté, le lien entre la paix et la stabilité n'est plus à démontrer. C'est pourquoi, elle a regretté des propos tendant à mettre à mal la stabilité et la cohésion.

« Même si un certain nombre de leaders politiques ont cette même volonté d'apaisement, depuis quelque temps, nous entendons des mots que nous ne devrions plus entendre, nous observons des comportements que nous ne devrions plus avoir dans ce pays, tant ils représentent ce que les Ivoiriens redoutent et souhaiteraient voir définitivement bannis », a-t-elle constaté.

Avant d'exhorter à entendre l'appel du président de la République. « Il faut que les politiques arrêtent d'attiser la haine . Ils doivent tenir à nos concitoyens un langage d'apaisement et d'union », a-t-elle cité le président Ouattara.

Pour Henri Diabaté, si les responsabilités en matière de paix et de civisme incombent en tout premier lieu aux dirigeants ou aux leaders politiques, elles doivent aussi être partagées par tous les Ivoiriens.

« Cela nécessite tout d'abord une prise de conscience: voulons-nous revivre ce que nous avons déjà vécu de divisions et de drames?

Si comme je le crois, nous refusons cette fatalité, alors, je vous le dis, comme une mère à ses enfants, un sursaut s'impose : il est impérieux de changer nos comportements, aussi bien dans nos mœurs politiques que dans nos fonctionnements quotidiens », a-t-elle exhorté.

Le secrétaire général de la Grande Chancellerie a salué la présence d'importantes personnalités dont le ministre Adama Ouane, administrateur de l'Organisation Internationale de la Francophonie.

« Mme la Grande Chancelière dédie la cérémonie d'aujourd'hui à toutes les femmes, à tous les hommes qui au du péril de leur vie, s'engagent pour sauver d'autres vies, sans demander au préalable quel est ton nom ?

Quel est ton village ? Quelle est ta religion ? Des hommes de cette qualité, nous avons l'honneur d'en compter parmi nous », a-t-il expliqué.

Pour cette année 2019, 111 personnalités qui se sont distinguées par des actions positives ont été décorées par l'État de Côte d'Ivoire.

De ce nombre, 71 ont été décorés dans l'ordre national dont 5 commandeurs, 55 officiers et 11 chevaliers. 40 autres personnalités ont reçu la médaille du mérite ivoirien.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.