Angola: L'ERCA se démarque des déclarations de son conseiller

Luanda — Le Conseil directif d'Entité régissant la Communication sociale en Angola (ERCA) s'est démarqué lundi, à Luanda, des déclarations de son conseiller, Carlos Alberto, faites le 08 août 2019, au cours d'une conférence de presse tenue dans la capitale angolaise.

Journaliste et militant de l'UNITA (principal parti d'opposition) qu'il représente au sein de l'ERCA, Carlos Alberto avait fait des déclarations selon lesquelles, il était « poursuivi criminellement » par ses collègues du Conseil, qui sont membres du MPLA, parti au pouvoir en Angola.

Dans un communiqué de presse, l'ERCA se démarque des affirmations de Carlos Alberto et d'éventuelles conséquences qui pourraient en découler, notamment sur la façon dont il avait traité « différentes entités collectives et singulières citées dans cette conférence de presse ».

Quant à la liberté d'opinion, le Conseil directif souligne que ses membres devraient observer, strictement, la Constitution de la République d'Angola et toutes les autres lois, soit le principe de la légalité.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.