Cote d'Ivoire: De nouveaux hommages à DJ Arafat

Les témoignages continuent d'affluer après la mort de la star de la musique ivoirienne à l'âge de 33 ans, des suites d'un accident de moto.

C'est toute l'Afrique qui lui rend hommage. Après la mort, suite à un accident de mot, de DJ Arafat, Ange Didier Huon de son vrai nom, les hommages affluent. Ils témoignent de l'aura du chanteur de 33 ans né à Abidjan, la capitale ivoirienne. DJ Arafat avait été désigné "meilleur artiste de l'année" aux "Awards du coupé-décalé" ivoiriens en 2016 et 2017.

Ce mardi matin, sur les ondes de la DW, Gadji Celi, l'ancien capitaine et milieu de terrain des Eléphants de Côte d'Ivoire, aujourd'hui reconverti dans la musique, confiait son émotion. "Je ne comprends pas pourquoi la vie est aussi cruelle". Il évoque, comme beaucoup, un homme qui "faisait valoir la culture ivoirienne".

"DJ Arafat, ce n'est pas seulement la Côte d'Ivoire, mais c'était une icone africaine, ici tout le monde se rappelle de son passage", réagissait aussi sur la DW le Camerounais, Luc Delors Yatchokeu, directeur du Kolatier, le Festival des musiques d'Afrique.

Hommage national ?

Serge Beynaud et Debordo, deux autres stars du coupé-décalé, parfois rivaux d'Arafat sur la scène artistique ou médiatique, ont salué "une icône" de la musique ivoirienne, au cours d'une émission spéciale d'hommage de la RTI.

Suite à cette mort brutale de DJ Arafat, les autorités ivoiriennes ont annoncé qu'elles avaient pris contact avec sa famille en vue de préparer les obsèques. Le ministre de la Culture Maurice Kouakou Bandaman a présenté "ses condoléances à la famille et aux mélomanes"

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.