Madagascar: Andry Rajoelina - Tolérance zéro contre les accaparements de terrain

Un président proche du monde rural et des opprimés. C'est l'image que souhaite s'imprégner le président Andry Rajoelina. Hier, le Chef de l'Etat a fait le déplacement à Andranomanelatra et à Manandona.

Deux communes rurales se trouvant dans la Région Vakinankaratra. Une descente dont d'objectif était de faire le suivi -évaluation de l'utilisation de l'investissement effectué par les paysans qui ont bénéficié d'un financement, suite au projet Fihariana. Cinq familles bénéficiaires sont recensées à Andranomanelatra tandis qu'une vingtaine pour Manandona. Ils sont donc les premiers bénéficiaires de ce projet. D'ici la fin d'année, plus de 800 vaches laitières seront distribuées. Rien qu'au niveau de la Région Vakinankaratra, a-t-on laissé entendre. Manandona, les « tantsaha » membres de l'association Avotra cultivent des pommes de terre et des haricots verts sur 30ha de terrain, mais aussi la filière artisanale.

Du côté d'Andranomanelatra, le président Andry Rajoelina a constaté de visu les vaches laitières qu'ont acheté les paysans locaux à travers le projet Fihariana. A l'écoute des paysans. Le Chef de l'Etat a déclaré à l'occasion que des vétérinaires seront envoyés à Vakinankaratra pour veiller à l'état de santé des vaches. En vue de la professionnalisation de la filière, des formations seront octroyées aux paysans. A noter que la Société Socolait a adhéré à ce projet de vaches laitières en collectant les productions.

Hier, le président Andry Rajoelina était resté à l'écoute des paysans de la Région Vakinankaratra. Il a aussi apporté des solutions immédiates aux problèmes vécus au quotidien par la population locale. Pour ne citer que le cas de Dadabe Razafinjoelina qui a demandé une vache laitière ou des six maîtres FRAM de l'EPP Manandona qui vont être recrutés en tant que fonctionnaires. Par ailleurs, le Chef de l'Etat va financer toutes les fournitures scolaires des 450 élèves de cette école primaire publique.

Un père de famille s'est plaint d'avoir été expulsé de ses terres par un pénitencier. Andry Rajoelina s'est engagé à offrir un terrain de la même surface à cette famille. J'entends les cris de souffrance de la population. Désormais, il n'y aura plus aucune tolérance contre les accaparements de terrain, a-t-il martelé. Et d'annoncer dans la foulée que des sanctions sévères vont être prises contre les auteurs de ces abus.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.