Mali: Mohamed Magassouba - «Il faut qu'on reprenne le championnat»

La CAN 2019 a pris fin le 19 juillet dernier sur le sacre de l'Algérie. Le Mali avec sa jeune a marqué la compétition. Le premier tour a été presque parfait pour l'équipe malienne. Une phase qui a sûrement comblé les amoureux de Premier Bet. Mais l'aventure s'est arrêtée en 8ès de finale face à la Côte d'Ivoire.

Quelques jours après l'apothéose de la CAN 2019, le sélectionneur malien Mohamed Magassouba est revenu sur le compétition. Il a préconisé certaines choses pour une relance effective du football malien.

«Il faudra qu'on cherche des joueurs offensivement au point car on a des problèmes de goleador et ça ne date pas d'aujourd'hui. La preuve on sortait d'une CAN où l'on avait qu'un seul but en 2017 au Gabon. La situation s'est empirée avec cette crise qui s'est invitée un peu partout avec le Djoliba, le Stade Malien ou encore l'AS Réal qui ne peuvent plus donner de buteur à l'équipe nationale», a -t-il fait savoir dans une interview accordée à Footmali.

«Sans championnat ici il faut donc se tourner vers les binationaux. Il faut qu'on reprenne le championnat. En plus des attaquants, il nous faut au moins deux gardiens attitrés. Un défenseur central ou un joueur polyvalent capable d'aller dans le couloir. Il faudra aussi un créateur coriace et efficace», a-t-il ajouté.

Cliquer ici pour s'enregistrer sur le Cameroun Premier Bet afin de bénéficier de la promotion sur l'actualité sportive des Lions Indomptables - Bet 10 GHS and Get 10 GHS.

Même si les jeunes maliens flambent dans leur club, ils sont moins flamboyants en sélection. La faute à une absence d'un comité de direction. Avec la présence de cette institution, Premier Bet pourrait plus côter les Aigles dans les prochaines compétitions.

«Dernièrement, il faudra un comité de direction costaud. Aucun pays n'a rien gagné avec l'équipe nationale A qui est l'élite des élites sans un comité de direction costaud. ça peut peut arriver avec les équips de petites catégories. Il faut un gros Comité de direction pour mettre en place une politique managériale adéquate et performante avec une vision et capable de faire l'ordonnancement des voies et moyens pour l'atteinte des objectifs. Nous n'avons plus besoin des gens qui viennent sans vision», a-t-il conclu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.