Congo-Brazzaville: Smib 2019 - Six cent quatre-vingt-quatre athlètes attendus

Le comité d'organisation de la seizième édition du Semi-marathon international de Brazzaville (Smib) a animé une conférence de presse ce 13 août. Au cours de cet échange avec la presse, les organisateurs ont éclairé l'opinion sur la particularité de cette édition.

Le semi-marathon international de Brazzaville 2019 se déroule ce 14 août. Le coup d'envoi sera donné au Boulevard Alfred- Raoul par le chef de l'Etat Denis Sassou N'Guesso. Au total six cent quatre-vingt-quatre athlètes vont rivaliser d'ardeur pour remporter le précieux prix au bout d'un parcours long de 21,100 km. Dans cet effectif, il y a cinq cent huit hommes, cent soixante-dix-huit femmes et trente-cinq athlètes venus d'autres pays du monde. D'après le comité d'organisation, tout est fin prêt pour que la fête soit belle. « Concernant la préparation des athlètes, nous avons sélectionné les meilleurs athlètes de chaque département, notamment les trois meilleurs garçons et les trois meilleures filles », a précisé Jean Baptiste Ossé, président de la Fédération congolaise d'athlétisme.

Les différents athlètes qui participeront à cette compétition parcourront les différents arrondissements de la ville capitale. En effet, le départ et l'arrivée sont prévus au boulevard Alfred-Raoul. Ils passeront par Bacongo, Makélékélé, la corniche pour sortir au centre-ville avant de traverser Poto-Poto, Ouenzé et Moungali. Les sportifs passeront par la suite au Plateau des 15 ans pour allonger le boulevard Denis-Sassou-N'Guesso avant de chuter au boulevard Alfred-Raoul.

Reçu le 12 août en audience par le ministre des Sports et de l'éducation physique, Victor Baringthon, président de l'Ambition sport et loisir qui s'occupe de la sélection des athlètes étrangers, s'est dit confiant du parcours proposé aux athlètes. « Les techniciens nous ont promis un parcours très rapide vu la qualité du plateau, je pense qu'on ira très vite ».

Selon lui, la 16e édition du Smib présente un plateau d'athlètes de qualité. « Cette année on a fait venir les athlètes érythréens. On a des Rwandais, des bons Kenyans et les Ethiopiens. On a beaucoup d'athlètes qui seront aux championnats du monde au mois de septembre. Ils vont faire le test sur cette 16e édition pour être parmi les meilleurs», a-t-il confirmé.

Le but du Smib, a précisé Raymond Ibata, n'est pas forcement de récompenser les athlètes. « L'objectif de ce semi-marathon est de favoriser les rencontres entre les athlètes locaux et extérieurs. C'est un espace qui réunit les congolais à travers le sport », a indiqué le président du comité d'organisation.

En rappel, l'histoire du Smib remonte à 2001 lorsque le président de la République a organisé un marathon dit de la paix à l'époque, pour faire germer dans le mental de la jeunesse congolaise les valeurs de patriotisme, de solidarité, de compréhension mutuelle, de citoyennété et de civisme en vue de cimenter la paix sociale, la stabilité et l'unité nationale ébranlées. Officiellement sponsorisé par la Société nationale de pétrole du Congo, le Smib est organisé cette année sur le thème « L'énergie au service du sport pour l'unité des nations ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.