Congo-Brazzaville: Gouvernance forestière - La société civile en conclave pour rédiger la note de position

L'Observatoire congolais des droits de l'homme (OCDH) et la Rencontre pour la paix et les droits de l'homme ( RPDH) ont ouvert, le 13 août à Brazzaville, un atelier d'élaboration de la note de position sur le volet forêt de l'initiative pour la transparence dans les industries extractives (Itie).

La vingtaine d'experts va travailler sur la gouvernance forestière, notamment analyser la proposition, recueillir les contributions des organisations de la société civile, convenir les actions de plaidoyer pour le suivi de la mise en œuvre des recommandations et faire valider la note de position par l'ensemble des acteurs. La note de position sur le volet forêt de l'Itie va favoriser l'adhésion les opérateurs forestiers à cette initiative afin de détailler les activités, les contrats et les flux financiers.

Pour Trésor Nzila Kendet, directeur exécutif de l'OCDH et Christian Mouzeo, un des responsables de la RPDH, le Congo enregistre un faible niveau de transparence forestière qui a pour conséquence l'évasion fiscale.

Ils s'accordent également à reconnaître que l'Itie à laquelle le Congo a adhéré en 2004 et l'accord de partenariat volontaire vise à améliorer la transparence dans la gestion des forêts ainsi que la réduction des risques de corruption.

Rappelons que la superficie forestière du Congo est estimée à vingt-deux-millions trois cent trente-quatre mille hectares.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.