Burkina Faso: Sécurité alimentaire - Le PAM s'engage pour un Burkina sans faim

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience, le directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM), David Beasley, hier mardi 13 août 2019 au palais de Kosyam.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) entend aider le Burkina Faso à combattre l'insécurité alimentaire.

C'est ce message que le directeur exécutif du PAM, David Bealey, en visite officielle de 48 heures au «pays des Hommes intègres», a transmis au Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, hier mardi 13 août 2019 au palais présidentiel au cours d'une audience.

«Nous sommes venus voir ce qui se passe au Burkina Faso et déterminer comment nous pouvons apporter notre soutien, surtout dans cette situation difficile que traverse le pays», a fait savoir M. Bealey.

De ce fait, il a annoncé qu'il ira ce mercredi sur le terrain pour discuter avec les acteurs pour définir l'appui, que son institution peut apporter pour le bien-être des populations.

A l'écouter, les jeunes ont besoin d'espoir, sans quoi ils se feront enrôler par les terroristes. «Une des réponses est de faire en sorte que l'agriculture puisse aller de l'avant.

Il faut que toutes les populations y compris les déplacés internes puissent manger à leur faim et avoir des emplois décents faute de quoi, elles demeureront vulnérables et exposées aux menaces extérieures», a-t-il développé.

Aussi, il a soutenu que sa présence au Burkina Faso est due au fait que son institution veut mener un plaidoyer afin que le monde puisse comprendre la nécessité d'apporter son soutien non seulement aux Burkinabè mais également à toutes les populations de la région du Sahel.

En attendant que cet appel soit entendu, il a indiqué que le PAM, en collaboration avec le gouvernement et le système des Nations unies au Burkina Faso s'investira dans des actions de développement du pays.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.