Congo-Kinshasa: L'AKC plaide pour l'amélioration des conditions de travail des pécheurs et éleveurs en RDC

L'Alliance Kivu Congo, en partenariat avec la Direction des Organisations Paysannes et Professionnelles de Pêche et Elevage (DOPPE), a organisé le samedi 10 août dernier dans la salle Royale, une tribune d'expression populaire.

Axé sur le thème : « Amélioration et valorisation du secteur de Pêche et Elevage en RDC», cet espace d'opinion avait pour but de réunir les personnes œuvrant dans ce secteur. Au cours des échanges, les participants ont étalé librement leurs préoccupations et ont émis des suggestions pour l'amélioration des conditions de travail des pêcheurs et éleveurs à l'œuvre.

La pêche et l'élevage sont des activités qui font carrément partie de la catégorie œuvrant pour bien-être de la population. Ayant constaté le manque d'encadrement ainsi que la négligence dans ce secteur, l'Alliance Kivu Congo (AKC) a réuni 100 participants qui sont venus des organisations paysannes et professionnelles, des associations féminines, de différentes organisations de la société civile, de la presse, des mouvements citoyens, opérateurs économiques et du Ministère de Pêche et Elevage afin d'échanger sur cette problématique.

Cette activité avait donc pour objectif de susciter un éveil de conscience et une responsabilité de différents acteurs du secteur de la pêche et de l'élevage, eu égard aux attentes et divers avantages qu'offrent ce secteur en RDC. Mais, également, de renforcer le dialogue et la coopération sur la pêche et l'élevage artisanale et, enfin, de promouvoir et faire reconnaître le rôle de la femme et des jeunes dans ce secteur.

Dégât écologique, pertes économiques

Pour Serge Leteta, président de Combattant Volontaire pour l'Environnement (CVE), le poisson est la source primaire des protéines et représente une part importante de l'alimentation de beaucoup de personnes. En plus de cela, la pêche est une source de revenue assez importante pour environ 200 millions de personnes.

Mais, malgré ses réserves énormes, la production de la RDC reste très faible pour satisfaire l'abondance en poisson. Elle est obligée d'importer 200 mille tonnes de poissons, communément appelé « Thomson » par les congolais.

"En ce qui concerne la technique de pêche, certaines personnes sont réduites à la pêche artisanale, semi-industrielle et d'autres recourent à l'utilisation des explosifs, produits chimiques qui détruisent en masse des ressources aquatiques. Au niveau mondial, plus de 90 millions de tonnes de poissons sont pêchés chaque année", décrit le président de CVE, cette Asbl qui s'occupe de l'environnement ainsi que des techniques de pêche et l'environnement dans lequel les pécheurs évoluent.

Avec cette situation, poursuit-il, le dégât écologique et économique sont énormes. Ce qui fait que le prix du poisson, dans certains marchés locaux, a augmenté de manière drastique. "Consciente de cette situation, l'Asbl CVE s'est toujours investie dans la production d'une pêche responsable, c'est-à-dire, la sensibilisation des pêcheurs sur les moyens et techniques de pêche qui ne mettent pas en danger les ressources aquatiques et l'environnement, tout en garantissant aux acteurs une exploitation durable", affirme-t-il.

Sensibilisation

Serge Leteta sensibilise pour cela, la population pour une pêche artisanale qui utilise les techniques de pêche à faible impact sur différentes espèces mais aussi sur l'environnement, grâce à leur sélectivité. Cette Asbl est résolument engagé à faire des plaidoyers auprès des autorités compétentes pour que soit interdit la pêche faisant usage aux explosifs et produits chimiques, au filet à faible mail, et l'usage de la pêche industrielle avec des engins non sélectifs. "Que la pêche artisanale soit autorisée et vulgarisée, avec les filets dont la dimension des mails est faible en fonction de la taille des espèces recherchées", a précisé M. Serge.

Plusieurs autres organisations ont également soumis leurs propositions, mieux leurs recommandations au cours de cette tribune d'expression populaire, en l'occurrence la Fondation Mwimba Texas, la Fondation Walesa, le représentant des pêcheurs de Kinkole, et tant d'autres.

Des recommandations aux solutions

Présent à ces assises, le Ministre provincial de la pêche et élevage a rassuré les participants quant à la prise en compte de toutes les recommandations ainsi que sa mise en pratique afin de résoudre le problème lié à ce secteur et ensemble avec ces ONG, trouver des solutions adéquates. Il sied de signaler que l'Alliance Kivu Congo Asbl est une association qui a été créée en 2003.

Elle a pour objectifs de contribuer à l'amélioration de l'accès des populations aux services sociaux de base en construisant et réhabilitant les infrastructures sociocommunautaires. Aussi, contribue-t-elle à l'amélioration des conditions de vie des groupes marginalisés et vulnérables, en l'occurrence les orphelins, les jeunes désœuvrés, les veuves, les personnes de 3ème âge ainsi que celles vivant avec handicap.

Cette ONG promeut les droits des femmes et des jeunes filles ainsi que la sécurité alimentaire des populations. Elle contribue également à la lutte contre les violences basées sur le genre en milieu scolaire, académique et professionnel. L'AKC mène principalement ses actions autour des jeunes en décrochage scolaire, des femmes et autres personnes marginalisées au sein de la société.

Elle prévoit, pour les jours à venir, l'installation d'une ferme d'élevage et d'appui aux pêcheurs artisanaux dans la ville-province de Kinshasa.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.