Congo-Kinshasa: UPN - Le personnel scientifique exige la réforme et l'amélioration des conditions socioprofessionnelles

Les chefs des travaux et assistants de l'Université pédagogique nationale (UPN) ont décrété, depuis samedi 10 août dernier, une grève pour exiger l'amélioration de leurs conditions de vie socioprofessionnelle et la mise en application par le Gouvernement congolais, des accords signés depuis 2017 avec le banc syndical.

Selon Jean Rostand Kalombo, secrétaire général de l'Association des cadres et scientifique de l'UPN" ACS", cette grève décrétée est le fruit de l'assemblée générale tenue le 10 août dernier. Dans ses revendications, cette structure demande aux autorités de casser, d'une part, les écarts de rémunération qui existent entre le corps scientifique constitué des chefs de travaux et assistants, d'avec les professeurs, et d'autre part, le manque à gagner de paiement des frais des étudiants. In globo, le corps scientifique demande la prise en charge du gouvernement sur les frais de manque à gagner payé par les étudiants.

Cette grève du personnel scientifique risque de perturber le programme académique de la deuxième session qui, du reste, est fixée pour le 11 septembre prochain. D'ailleurs, après la délibération de la première session, il y a quelques semaines, les étudiants s'apprêtent à affronter lesdites épreuves, sans compter le programme de la rentrée académique qui pointe à l'horizon, pour le15 octobre prochain.

Par ailleurs, cette énième grève sera levée quand les dirigeants s'évertueront à appliquer les dispositions idoines dans le sens de palier les différents problèmes, explique-t-il.

Assistant et chefs des travaux mettent en garde les personnes mal intentionnées qui accusent l'actuel comité de gestion de cet établissement universitaire en l'accusant de brader les diplômes de doctorant et de DEA. Voilà qui justifie l'élaboration d'un mémorandum qui sera déposé prochainement à la présidence, indique certaine source de cette alma mater.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.