Sénégal: Sédhiou - Des voleurs de bétail tue un berger à Wensako à coup de fusil

Des individus venus voler des bœufs à Wensako Yéro dans la commune de Niagha dans la soirée du dimanche dernier 11 aout ont réussi à se retirer avec trois sujets en direction de la frontière avec la Guinée Bissau, leur provenance selon les populations.

Le berger Moussa Kandé propriétaire des bêtes est tué par balle lors des recherches. Les jeunes qu'il a mobilisés pour lui prêter main forte ont, quant à eux, réussi à s'enfuir.

Le maire de Niagha Yoro M'ballo qui a lui-même échappé à trois tentatives de meurtre dit être choqué de l'inaction de l'Etat du Sénégal face à cette situation de plus en plus intenable.

Des hommes en armes dont on ignore le nombre ont surgi, avant-hier dimanche 11 aout peu après minuit au village de Wensako Yéro dans la commune de Niagha en provenance de la Guinée Bissau selon les populations locales.

Ces visiteurs se sont retirés avec trois têtes de bœuf selon toujours les témoignages concordants des villageois. Le berger Moussa Kandé ayant constaté le forfait, a sollicité le soutien des gaillards du village et se sont lancés à la recherche des bêtes volées.

Leur parfaite connaissance du terrain leur a permis de devancer les voleurs via des raccourcis et de s'embusquer à hauteur d'une intersection sur une piste qui mène en Guinée Bissau, rapporte Yoro M'ballo le maire de Niagha.

Les voleurs qui étaient bien armés dit-on, n'ont pas hésité à ouvrir le feu sur la perception du bruit. Moussa Kandé le berger âgé de 47 ans environ est mortellement atteint par balle au thorax gauche.

Ses compagnons de fortune ont, quant à eux, réussi à se fondre dans la nature tout comme les voleurs qui n'avaient plus d'obstacle. Le sinistre a lieu pendant qu'il pleuvait avec des rafales de vent à moins de dix kilomètres de la frontière avec la Guinée Bissau.

Le maire de Niagha Yoro M'ballo, par ailleurs premier vice-président du conseil départemental de Goudomp, dit être choqué par « le mépris du ministère de l'intérieur face à cette situation d'insécurité dans ma commune.

Nous avions constitué une forte délégation et sur rendez-vous pour aller rencontrer le ministre de l'intérieur à Dakar. Notre délégation était composée d'élus du département et des notabilités religieuses et coutumières du Balantacounda.

Arrivés à Dakar, c'est Demba Touré en charge de la direction des études et de la législation et ancien préfet de Goudomp qu'il a proposé à nous recevoir. Depuis, rien n'a filtré, ni bougé de cet entretien. Nous sommes déçus ».

Lundi matin quelques heures après cette attaque à Wensako Yéro, le sous-préfet de Simbandi Brassoun, Youssouph Sané a organisé une descente sur le terrain en compagnie des gendarmes de la brigade de Samine et d'un détachement de l'armée.

Ils ont ramené le corps de Moussa Kandé qu'ils ont déposé à la morgue du centre de santé de Goudomp pour des formalités y afférentes.

Dans cette commune de Niagha située dans l'extrême sud-Est de Sédhiou, l'insécurité y est quasi permanente. Par trois fois de suite, le maire Yoro M'ballo a échappé bel à la mort.

La dernière fois il avait été atteint mais a réussi à se tirer d'affaire. Toutefois, Yoro M'ballo rappelle à l'Etat « sa mission régalienne de protéger les citoyens sénégalais vivant à Niagha au même titre que ceux habitant Dakar ou Fatick ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.