Sénégal: Prière de la Tabaski à la Mosquée Massalikoul Djinane - Serigne Moustapha Mbacké exhorte les talibés mourides à faire preuve de «tolérance et de discipline»

Présidant la prière des deux rakkas de l'Aïd-el-Kébir à la mosquée MassalikoulDjinane, le lundi 12 août dernier, l'Imam Serigne Moustapha Mbacké ibn Serigne Abdou Khadre Mbacké a exhorté les talibés Mourides à faire preuve de «tolérance et de discipline à toute épreuve et à tout moment de leur vie».

Dans un sermon centré sur le pardon, le fils de Serigne Abdoul Khadre Mbacké qui a formulé des prières pour la paix et le bonheur de tous les Sénégalais, a notamment invité les mourides à «ne pas avoir peur de demander, ni d'offrir le pardon».

A l'instar des autres confréries du Sénégal, les fidèles mourides de Dakar ont célébré le lundi 12 août dernier dans la grande ferveur la fête de l'Aïd-el-Kébir communément appelé Tabaski.

A la grande mosquée Massalikoul Djinane, les fidèles sont venus massivement prendre part à la traditionnelle prière des deux rakkas dirigée par l'Imam Serigne Moustapha Mbacké ibn Serigne Abdou Khadre Mbacké.

Dans son sermon prononcé en langue arabe et wolof, le fils de Serigne Abdoul Khadre Mbacké a prêché le pardon en invitant notamment les talibés mourides «au respect des préceptes de l'Islam» qui, selon lui, est une «religion de paix et de tolérance».

S'adressant aux milliers de fidèles qui ont fait le déplacement dans cette nouvelle mosquée qui sera inaugurée dans les jours à venir, Imam Serigne Moustapha Mbacké, au nom du Khalife Serigne Mountakha Mbacké Bassirou a exhorté les talibés à non seulement faire «preuve de tolérance et de discipline à toute épreuve» et à tout moment de leur vie mais aussi «à ne pas avoir peur de demander ni d'offrir le pardon».

«Je voudrais, au nom du Khalife Serigne Mountakha Mbacké Bassirou, que nous prions ensemble et que nous nous pardonnons.

Chacun doit demander pardon à son prochain. N'ayez pas peur de demander ni d'offrir le pardon. Ne résistez pas à la réconciliation. Les conflits personnels ne doivent pas durer plus de trois jours», a encouragé Serigne Moustapha Mbacké.

«La Tabaski est le moment favorable pour désactiver les haines et de s'ouvrir à la cohabitation fondée sur la paix et sur la création d'une véritable culture de la rencontre fraternelle», explique encore le petit fils de Serigne Touba avant de formuler des prières pour la paix et le bonheur de tous les sénégalais.

A la tête de la délégation gouvernementale, le ministre des Sports Matar Bâ a sollicité, au nom du chef de l'Etat, des prières pour un «Sénégal de paix, de développement et pour un bon hivernage».

Il faut également noté qu'il avait à cette prière d'autres responsables politiques dont le candidat malheureux à la dernière élection présidentielle, Me Madické Niang, le médiateur de la République, Me Alioune Badara Cissé et le Directeur général de la Société nationale d'habitat à loyer modéré (Sn Hlm), Mamadou Kassé pour ne citer que ceux-là.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.