Soudan: Le Document constitutionnel est un moyen de former les institutions transitoires

Khartoum — Le chef du Rassemblement soudanais Al-Wefaq, Mohamad Al-Hassan Al-Soufi a déclaré que le document constitutionnel paraphé le 4 août entre le conseil militaire et les forces de la Déclaration de liberté et de changement ouvrait la voie à la formation des institutions de la période de transition qui concrétiseraient les objectifs de la glorieuse révolution du 19 décembre.

Dans une déclaration à SUNA, il a expliqué que le pays se préparait prochainement à un changement de pratique politique, appelant tous les partis politiques et mouvements armés à participer à ce processus pour parvenir à la transformation démocratique recherchée par tous.

Il a souligné l'engagement du Rassemblement soudanais à œuvrer dans un esprit de responsabilité nationale avec tous les partenaires politiques pour la stabilité politique du pays et pour assurer une période de transition sûre et stable qui permet au pays de passer d'un état de conflit politique abominable à un état de coexistence et de réconciliation.

Il a salué le rôle joué par la médiation conjointe africaine et les pays amis et frères dans la réalisation de l'accord sur le document constitutionnel, qui a réussi à réconcilier toutes les parties avec sagesse et compétence afin de parvenir à ce consensus national.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.