Soudan: Ibrahim Al-Amine - La majorité au parlement sera pour les FDLC

Khartoum — Ibrahim Al-Amin, vice-président du parti national Umma et l'un des dirigeants des forces de la Déclaration de liberté et de changement (FDLC), a justifié l'attribution de la majorité au Conseil législatif de transition aux FDLC (67%) et 33% aux autres non-signataires de la Déclaration), que le gouvernement de transition est chargé d'un programme avec un calendrier fixe et doit avoir le soutien et l'immunité et etre protege de toute tentative de retrait de confiance.

Dans une interview par SUNA ce mercredi, Dr. Ibrahim Al-Amin a déclaré que si la confiance est retirée du gouvernement de transition une à trois semaines après sa formation, le gouvernement sera ébranlé et cela affectera complètement la situation.

« Il était convenu dans le document constitutionnel que le Conseil législatif de transition englobe toutes les entités politiques soudanais, à l'exception de ceux qui ont participé au gouvernement du Congrès national jusqu'au dernier jour », a ajouté Dr Al-Amine.

Il a indiqué qu'ils sont contre l'exclusion car le Soudan est pour tous les Soudanais et tout soudanais fait partie d'eux, notant que l'objectif de représenter ces voix, qui n'ont rien à voir avec les FDLC, est d'être des voix de critiques et d'opposition au Parlement pour évaluer la performance du gouvernement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.