Cote d'Ivoire: OJPCI/4è congrès ordinaire - La rencontre « jugée nulle et de nul effet » par le collectif des membres fondateurs et statutaires

document

Dans une déclaration dont fratmat.info a reçu copie, ce mercredi 14 août 2019, le collectif des membres fondateurs et statutaires de l'Organisation des journalistes professionnels de Côte d'Ivoire (Ojpci) a dénoncé les incidents qui ont émaillé, le 4ème congrès ordinaire de cette organisation tenue, ce même jour. « L'OJPCI ne se reconnait pas dans cette parodie de congrès organisé par Olivier Yro et ses partisans », peut-on lire dans cette déclaration.

Déclaration du Collectif des membres fondateurs et statutaires

Le 4è congrès ordinaire de l'Organisation des Journalistes Professionnels de Côte d'Ivoire-OJPCI, organisé par le bureau exécutif sortant, le mercredi 14 aout 2019, à la bibliothèque nationale d'Abidjan, s'est soldé par une crise.

I/Les faits :

Les journalistes professionnels ont effectivement répondu à l'invitation du bureau sortant. Ils ont participé à la cérémonie d'ouverture ainsi que les invités et autres observateurs. A la surprise générale, les congressistes feront face à des faits inédits après la 1ère pause-café. Notamment :

1-L'interdiction d'accès de la majorité des membres statutaires à la salle du congrès par des policiers ;

2-L'interdiction d'accès à la salle du congrès à plusieurs membres fondateurs ;

3- L'interdiction d'accès à la salle du congrès à plusieurs membres en possession de leur carte de 2019 de l'OJPCI ;

4-L'exclusion de certains membres du bureau exécutif de la salle ;

5-Le pire, c'est que le comité de Contrôle a entériné, en violation des textes, cette interdiction d'accès de la majorité des membres statutaires au Congrès ;

II/ La position du Collectif (Par conséquent)

-L'Organisation des Journalistes professionnels de Côte d'Ivoire-OJPCI ne se reconnait pas dans cette parodie de congrès organisé par Olivier Yro et ses partisans ;

- L'Organisation des Journalistes professionnels de Côte d'Ivoire-OJPCI décline toutes responsabilités concernant les agissements d'Olivier Yro auprès de l'administration, des bailleurs de fonds et autres investisseurs.

-L'Organisation des Journalistes professionnels de Côte d'Ivoire-OJPCI se réserve le droit d'engager des poursuites judiciaires eu égard aux malversations constatées dans la gestion du bureau sortant.

L'Organisation des Journalistes professionnels de Côte d'Ivoire-OJPCI demande à ses membres d'être à l'écoute pour les dispositions à venir suite à la rencontre du mercredi 14 aout 2019 jugée nulle et de nul effet.

Fait à Abidjan, le 14 août 2019

Ont signé

Le Collectif des membres fondateurs et statutaires

LE SECRETAIRE GENERAL

LEON SAKI

DP REDEACTEUR EN CHEF AFRIQUEMATIN.NET

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.