Cote d'Ivoire: Libération de Gbagbo et Blé Goudé - Fatou Bensouda a encore 30 jours pour rendre ses observations

La Procureure Fatou Bensouda dispose encore de 30 jours à partir du mercredi 14 août, pour rendre ses observations sur la décision de la Chambre de première instance I portant sur l'acquittement de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.

Le délai de 30 jours imparti à la procureure pour le dépôt de l'acte d'appel avait été prolongé le 16 juillet de 30 jours par la Chambre d'appel. Fatou Bensouda disposait en ce moment de 60 jours et non 30 jours comme indiqué initialement.

Avant la Procureure, cette Chambre susmentionnée avait présenté l'exposé détaillé des motifs de sa décision. La majorité, composée des juges Cuno Tarfusser et Geoffrey Henderson, a présenté une analyse détaillée des éléments de preuve dans les motifs exposés par le juge Henderson (annexe B). C'était le 16 juillet 2019.

Le juge Tarfusser avait aussi présenté séparément ses motifs et autres réflexions sur l'affaire (annexe A). Les motifs de l'opinion dissidente de la juge Herrera Carbuccia figurent à l'annexe C.

Le 15 janvier 2019, la Chambre de première instance I de la Cour pénale internationale a, à la majorité de ses membres, rendu une décision orale par laquelle elle a acquitté Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé de toutes les charges de crimes contre l'humanité pendant la crise post-électorale en Côte d'Ivoire.

Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé sont restés en liberté sous conditions, suite à une décision rendue par la Chambre d'appel le 1er février 2019.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.