Rwanda: Le pays accusé d'avoir manipulé ses chiffres sur la pauvreté

Une étude accuse les autorités rwandaises d'avoir truqué leurs statistiques en 2015. Le Rwanda est "une autocratie" dont la réussite économique n'est toutefois pas contestable, estime l'économiste Yves Ekoué Amaizo.

Le gouvernement rwandais est épinglé par une enquête du quotidien britannique Financial Times. Les accusations portent sur la période de 2011 à 2014.

Financial Times accuse les autorités rwandaises d'avoir truqué leurs statistiques sur la pauvreté, en 2015, à la veille du référendum qui a donné la possibilité au président Paul Kagamé de rester au pouvoir jusqu'en 2034.

Ecoutez l'analyse de l'économiste, Yves Ekoué Amaizo, ancien fonctionnaire de l'Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.