Cote d'Ivoire: Droits de l'homme - Le gouvernement apporte sa compassion aux détenus de Gagnoa

Les autorités ivoiriennes œuvrent à l'amélioration des conditions de vie des prisonniers. Cette réalité se traduit par la réhabilitation des prisons et la prise en charge des détenus dans le cadre du programme d'actions prioritaires du gouvernement.

C'est dans le prolongement de ces actions qu'Aimée Zebeyoux, secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Justice et des Droits de l'homme, chargée des Droits de l'homme, a visité vendredi l'établissement pénitencier de Gagnoa.

Elle a saisi ces moments d'immersion dans cet univers carcéral pour instruire les prisonniers sur les dispositions et actions mises en œuvre par les autorités pour rendre supportable leur temps de détention, dans le strict respect des droits de l'homme, avant de leur prodiguer des conseils.

« Le gouvernement ne vous a pas oubliés. Je suis présente en ce lieu pour vous rappeler tous les efforts consentis pour améliorer vos conditions de vie.

Je vous demande de ne pas perdre espoir. Vous avez, certes, posé des actes infractionnels qui vous maintiennent en détention. Cependant, la détention vous donne l'opportunité de repartir sur des bases nouvelles », a-t-elle rassuré.

Aimée Zebeyoux a ensuite invité les détenus à penser à leur avenir après la prison, en se resocialisant à travers l'apprentissage de nouveaux métiers.

Les pensionnaires de la prison de Gagnoa, heureux de la visite de la représentante du gouvernement, lui ont exprimé leur gratitude. « Vous venez de nous guérir par votre présence et vos propos.

Nous vous disons infiniment merci ainsi qu'au gouvernement car nous sommes bien traités », s'est exprimé, la voix teintée d'émotion, un des détenus presque en larmes.

Visiblement touchée par ces mots, la magistrate hors-hiérarchie a plaidé auprès des autorités compétentes pour une célérité dans le traitement des dossiers des prisonniers. Elle leur a également fait don de vivres et de non vivres.

Le commandant de la compagnie, Tia Sylvain, pour sa part, a remercié l'Etat de Côte d'Ivoire qui, à travers ce geste, démontre son engagement à soutenir les personnes vulnérables.

Après Gagnoa, la secrétaire d'Etat chargée des Droits de l'homme, s'était rendue dans les maisons d'arrêt et de correction de Sinfra, Daloa, Bouaflé, Man, Odienné, Adzopé, Bondoukou et Oumé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.