Congo-Kinshasa: Pour ambitions individuelles et actions isolées - Elvis MUTIRI, Henri-Thomas LOKONDO et Hyacinthe LUMUMBA suspendus du PALU-A

Depuis peu, quelques jours avant le début des consultations du Premier ministre en vue de la formation du Gouvernement, les dissensions ne cessent de croitre au sein de différents regroupements politiques. Le Parti Lumumbiste Unifié & Alliés (PALU-A) n'est pas épargné par ce vent de discorde. Accusés d'avoir entrepris des démarches isolés qui ont créé la confusion et ont compromis les objectifs du parti, Elvis Mutiri, 1er vice-président du conseil national ainsi que son second Henri-thomas Lokondo et le rapporteur adjoint du bureau exécutif, Hyacinthe Lumumba sont suspendus de leurs fonctions pour une durée indéterminée. C'est à travers une lettre que Lugi Gizenga, président de ce regroupement politique, a fait savoir à Joseph Kabila Kabange, président honoraire de la RDC, au Premier ministre et au Coordonnateur du FCC des mesures prises. En réaction vive et chaude, les suspendus ont laissé entendre que cette lettre de suspension, «établie en violation des dispositions pertinentes de l'acte constitutif du regroupement, est nul et de nul effet». Plus loin encore, Lugi Gizenga les accuse d'afficher un comportement de duplicité et de rupture de la loyauté envers le PALU-A et le FCC. Par conséquent, cette suspension entraine donc la privation de leurs droits d'éligibilité aux avantages revenant au regroupement.

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

REGROUPEMENT POLITIQUE PALU ET ALLIES

Kinshasa le 13/08/2019

Copie pour information à :

L'Honorable sénateur Joseph KABILA KABANGE

Président honoraire de la RDC et Autorité Morale du FCC

Son Excellence Monsieur Sylvestre ILUNGA ILUNKAMBA

Premier Ministre

A l'Honorable Néhémie MWILANYA MILONDJA

Coordonnateur du Front Commun pour le Congo(FCC)

(Tous) à Kinshasa/Gombe

Votre suspension

Aux camarades

MUTIRI WA SHARA ELVIS, 1er Vice-président du conseil National

LOKONDO Thomas, 2eme Vice-président du conseil National

Hyacinthe Richelieu Lumumba, Rapporteur Adjoint du Bureau exécutif

(Tous) à Kinshasa

Camarades,

J'ai le regret de porter à votre connaissance que vous êtes suspendus à durée indéterminée de vos fonctions au sein du Conseil National et du Bureau Exécutif du Regroupement Palu et Alliés avec privation des droits d'éligibilité aux avantages revenant au Regroupement pour les faits ci-dessous mis à votre charge.

En effet, vous avez constamment entrepris des actions isolés créant la confusion et compromettant les objectifs du Regroupement en ce que, par votre réunion tenue en date du 12/08/2019 au bureau privé du camarade ELVIS MUTIRI WA BASHARA au Bâtiment BCDC/Kinshasa-Gombe, votre déclaration Radiotélévisée et votre lettre n°045/CPNK/CSAS/2019 du 12/08/2019 qui s'en sont suivies, vous avez demandé au Coordonnateur du FCC de ne pas considérer la liste transmise par le Président du Regroupement , remettant ainsi en cause et à répétition les actions du Regroupement et brisant à tout moment la loyauté envers les objectifs poursuivis par l'autorité du Regroupement.

En outre, vous avez arbitrairement incriminé le PALU pour justifier vos ambitions individuelles et acharnées afin d'obtenir un poste ministériel au sein du prochain gouvernement. Sachant que les postes ministériels sont repartis en fonction du poids politique du Regroupement au sein du FCC et du poids politique de chaque parti au sein du Regroupement, il ressort clairement qu'ayant 14 députés sur les 19 que compte notre Regroupement (Palu et Alliés), avec le seuil de 9 députés pour un poste ministériel, le Palu a logiquement obtenu le premier poste avec un plus fort reste de cinq députés (14-9=5).

Disposant de son plus fort reste de 5 députés, le Palu a bénéficié du 2ème poste car aucun autre parti membre du Regroupement ne dispose d'un nombre égal ou supérieur au reste du Palu, soit Aco 2.ADR 1 PARECO PAP 1 UCL1. Réclamer ce qui revient de droit à autrui ne peut-il pas signifier boulimie ?

Aussi vous avez affiché régulièrement un comportement de duplicité et de rupture de la loyauté envers le Regroupement et le FCC dont vous avez clairement refusé de soutenir le candidat à l'élection présidentielle du 30 décembre 2018 et/ou vous vous êtes présenté comme candidat concurrent au candidat présenté par le FCC au poste de Président de l'Assemblée Nationale. Vous avez concurremment représenté le Regroupement aux négociations du FCC et usurpant le pouvoir du président.

Par ce fait, vous avez posé des actes réputés répréhensibles au regard des dispositions de l'article 21 de l'Acte Constitutif de notre Regroupement.

C'est pourquoi , ayant persévéré en dépit de multiples avertissements et rappel à l'ordre vous adressé et ayant aussi entrainé d'autres camarades dans votre schéma égoïste , erroné et discourtois en vue de manipuler l'opinion publique et les partenaires politiques et en vertu du barème des sanctions prévues à l'article 21, ci-haut rappelé , je vous suspends à durée indéterminée de vos fonctions respectives avec privation des droits d'éligibilité aux avantages revenant au Regroupement prenant effet à la date de sa signature.

Pour le Regroupement Politique PALU et ALLIES

B17

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.