Congo-Brazzaville: Fête de l'indépendance - La société civile plus que déterminée pour la diversification économique

Le défilé marquant le 59e anniversaire de l'indépendance du Congo s'est déroulé le 15 août au Boulevard Alfred-Raoul à Brazzaville, sur le thème principal : « Relance économique par la diversification et le travail acharné ».

La population brazzavilloise, à travers les ONG, les partis politiques, les associations et les confessions religieuses a marqué de son empreinte la célébration du 59e anniversaire de l'indépendance du Congo. A partir du thème principal, chaque entité a placé sa fête sous le signe d'un sous-thème se rapportant à l'idée générale retenue par les autorités publiques.

Le défilé civil s'ouvre à 11 heures 53 minutes par le passage des majorettes arborant les couleurs du drapeau national, à savoir : vert, jaune et rouge. Le public enthousiaste a salué, par les ovations, ces jeunes filles sobrement habillées.

Après la préfecture et la commune de Brazzaville, le tour était revenu aux neufs arrondissements que compte la ville capitale, ainsi qu'à la commune de Kintelé et au district de l'Ile Mbamou. Chacune de ces entités administratives a choisi des sous-thèmes illustratifs tantôt inhérents aux ressources qu'elle regorge tantôt à sa position géographique. Mais tous ces sous-thèmes étaient liés au principal.

Le premier arrondissement, Makelekelé, dévoile ses couleurs avec un carré de femmes plaçant la diversification de l'économie congolaise sous le signe de la promotion des activités agropastorales. Les partis politiques, les ONG et les associations de cette entité administrative ont bénéficié des applaudissements du public à cause de leur forte mobilisation.

Bacongo, le deuxième arrondissement de Brazzaville, a placé le 59e anniversaire de l'indépendance sous le signe de la formation qualifiante. D'où on pouvait lire sur certaines pancartes, « une formation professionnelle et qualifiante adaptée aux besoins d'une économie innovante ». L'organisation des carrés de défilé était tellement ordonnée que le public saluait leur passage par des applaudissements nourris.

Reconnu comme centre commercial de la ville de Brazzaville, le troisième arrondissement, Poto-Poto, pense que le commerce est l'un des maillons essentiels de la relance et de la diversification économique. Ce sous-thème épouse bien les réalités de ce quartier cosmopolite où est implanté la presque totalité des hyper et supermarchés.

Le quatrième arrondissement, Moungali, est le berceau de la culture. C'est ainsi qu'il a placé la célébration du 59e anniversaire sous le signe de la culture et des arts qui doivent être au centre du développement économique. Moungali le mérite bien tant qu'il héberge, depuis des lustres, la célèbre école de peinture de Poto-Poto créée par le Français Pierre Lods.

« L'industrie au cœur de la relance et de la diversification économique », pouvait-on lire sur certaines pancartes de la population du cinquième arrondissement Ouenzé. Cette entité administrative a arraché les applaudissements du public notamment à travers ses carrés de sapeurs, ces amoureux des belles couleurs vestimentaires et des allures.

Les arrondissements de Talangai, Mfilou-Ngamaba, Madibou et Djiri ainsi que la commune de Kintelé et le district de l'Ile Mbamou ont été fortement salués par le public à travers des applaudissements, au regard de l'ordre, du mariage des couleurs ainsi que de l'harmonie entre foulards, pancartes et les slogans qui s'y étaient inscrits.

La cerise sur le gâteau du 59e anniversaire, c'est l'élévation du mythique artiste musicien de l'orchestre Bantous de la capitale, Edouard Ganga dit Edo, au grade de commandeur dans l'Ordre du mérite congolais.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.