Madagascar: Délestage, coupures d'eaux - Le DG de la JIRAMA limogé

L'abrogation du décret de nomination d'Olivier Aimé Jaomiary a suscité le maximum de réactions sur les réseaux sociaux.

Apporter un nouveau souffle à la Société nationale d'électricité et d'eau de Madagascar. Tel est le mot d'ordre du régime. Pourtant, sept mois, ou enfin presque, après la montée au pouvoir du président Andry Rajoelina, cet objectif n'a pas encore été atteint. Le délestage continue au niveau de certaines zones. Et ce, malgré les efforts fournis par le Ministère de tutelle qui fait tout pour mettre fin à ce fléau. Hier, le ministre Vonjy Andriamanga a déclaré qu'il n'y aura plus de délestage jusqu'à la fin d'année. Par ailleurs, mises à part les coupures d'électricité, les coupures d'eau commencent aussi à gagner du terrain et deviennent de plus en plus fréquentes au niveau de plusieurs quartiers d'Antananarivo. Une situation qui entraine la grogne des usagers de la JIRAMA depuis quelques temps. La question est donc de savoir si ceci est à l'origine du limogeage du Directeur général de la Société JIRAMA décidé durant le Conseil des ministres de mercredi dernier. Plusieurs nominations aux hauts emplois de l'Etat ont été décidées durant ce conseil mais c'est l'abrogation du décret de nomination d'Olivier Aimé Jaomiary, DG de la Société nationale d'électricité et d'eau de Madagascar qui a suscité le maximum de réactions et de commentaires sur les réseaux sociaux. Apparemment, la décision de l'Exécutif satisfait les usagers de la JIRAMA et provoque un sentiment général et généralisé d'espoir. L'approvisionnement en eau et en électricité constituant un dossier sensible en ce moment, pourtant, le Conseil des ministres n'a pas encore nommé un nouveau DG de la JIRAMA.

Controversé. Nommé à la tête de la Société nationale d'eau et d'électricité de Madagascar le 26 avril 2017, Olivier Aimé Jaomiary a donc occupé ce poste pendant 2 ans et 4 mois, avec un bilan plutôt controversé. Nul n'ignore que le délestage était un problème récurrent qui a fragilisé à l'époque le régime Rajaonarimampianina. Ces derniers temps, des problèmes liés à l'approvisionnement en eau dans plusieurs quartiers d'Antananarivo suscitent le mécontentement des tananariviens. Certainement conscient du risque que pourrait engendrer la situation sur le plan politique, notamment en cette période où les communales approchent, le président Andry Rajoelina a décidé de remercier le premier responsable de la JIRAMA. Faut-il rappeler que dans son « Velirano numéro 2 », le Chef de l'Etat s'engage à offrir l'énergie et l'eau potable pour tous les Malgaches. Pour le moment, bien malgré les efforts fournis par le Ministère de tutelle, des grognes se font encore entendre. La question est de savoir si le futur Directeur général de la JIRAMA réussira à enclencher la vitesse du TGV pour régler les problèmes d'approvisionnement en eau et en électricité afin que l'on puisse réaliser sereinement les projets structurants inscrits dans l'Initiative pour l'Émergence de Madagascar.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.