Afrique: Aide aux personnes vulnérables - Le PAM aux côtés du Burkina

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a accordé une audience au directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM), David Beasley, le 13 août 2019 à la Primature.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) entend intensifier ses actions au profit des couches vulnérables du Burkina Faso, afin de contribuer à la résilience de ces populations.

C'est ce qu'a dit le directeur exécutif du PAM, David Beasley, le 13 août 2019, à sa sortie d'audience avec le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré.

«Nous avons eu de bons échanges avec le Premier ministre autour des conditions dans lesquelles les Nations unies vont travailler avec le gouvernement burkinabè pour assurer une vie meilleure à la jeunesse.

Il nous faudra beaucoup travailler pour atteindre cet objectif et nous allons le faire avec des activités de développement dont des actions de soutien des petits fermiers», a confié M. Beasley.

Il a également fait comprendre que le pays traverse une situation difficile et qu'il faille une intervention concertée pour aider les populations de ces zones à avoir une alimentation de bonne qualité.

«Nous discuterons sur les actions à mener afin d'avoir une situation meilleure pour le Burkina Faso, notamment au niveau de l'alimentation scolaire, beaucoup plus de soutiens et d'appuis sur les questions de nutrition. Il y a beaucoup de difficultés dans certaines parties du pays mais nous allons travailler pour répondre à ces questions sur l'ensemble du territoire», a-t-il dit.

Et pour y arriver, David Beasley, effectuera des visites-terrain pour faire le constat et échanger avec les leaders politiques, les responsables coutumiers et religieux et la population, pour prendre le pool de la situation alimentaire. De son avis, il n'est pas question qu'un enfant passe une nuit sans se restaurer, parce qu'il est un déplacé interne.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.