Congo-Kinshasa: François Grignon - «Les solutions pérennes et durables ne sont pas que sécuritaires, mais aussi politiques et économiques»

communiqué de presse

Le Représentant spécial adjoint ad interim du Secrétaire général de l'ONU en RDC, chargé de la Protection et des Opérations, François Grignon, est en visite de trois jours au Sud-Kivu depuis le mercredi 14 août 2019. C'est sa première visite officielle depuis sa nomination le 27 juin 2019.

L'avant-midi du jeudi 15 août, à Bukavu, François Grignon a d'abord rencontré le Gouverneur Théo Ngwabidje, avec qui il a échangé sur la nécessité de renforcer le partenariat entre la MONUSCO et le Gouvernement provincial du Sud-Kivu. C'était aussi l'occasion de rappeler la poursuite de l'appui de la Mission onusienne aux initiatives de ce gouvernement et de la province du Sud-Kivu en vue de résoudre les défis qui persistent localement.

«Nous devons venir en soutien aux autorités de défense (FARDC) pour qu'elles puissent avoir toutes les capacités de gérer les situations sécuritaires, mais les solutions pérennes et durables ne sont pas uniquement sécuritaires», a indiqué le Représentant Spécial Adjoint a.i. devant la presse locale, avant d'ajouter que ces solutions «sont aussi politiques et économiques».

«Les solutions pérennes et durables ne sont pas uniquement sécuritaires, mais aussi politiques et économiques».

Pour François Grignon, il faut mener des opérations militaires, mais il faut également investir dans la gestion citoyenne des conflits non violente, avec restauration de l'autorité de l'Etat.

De même, des capacités doivent être données aux institutions de justice, de police et des prisons de faire leur travail et, en même temps, associer à cela la dimension économique. Il justifie cette position du fait que «beaucoup de conflits sont liés au manque d'opportunités économiques, au manque de développement qui touche les provinces».

Ces défis exigent ainsi des approches multidimensionnelles, avec des objectifs stratégiques à définir dans la durabilité. Un point de vue partagé par le Gouverneur Théo Ngwabidje.

Après la rencontre entre les deux officiels au gouvernorat, Théo Ngwabidje et François Grignon se sont rendus à Karhale, au site du projet de Réduction des Violences Communautaires appuyé par la section DDRRR de la MONUSCO, initialement en faveur de 13 ex-combattants démobilisés, 21 jeunes à risque et 26 femmes vulnérables.

Au cours de cette journée, le Représentant Spécial Adjoint a.i. a également eu des entretiens avec les chefs des services de sécurité, de renseignements et de l'immigration, les membres de la Société Civile avant de visiter, tard dans l'après-midi, la Fondation Panzi. Il est prévu qu'il se rende le vendredi 16 août 2019 à Sange et Uvira, au Sud de la province.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Maintien de la Paix et Resolution des Conflits

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.