Angola: Bornito de Sousa évoque les défis de la Faculté de Droit

Luanda — Le vice-président de la République d'Angola, Bornito de Sousa, a souligné jeudi, à Luanda que la qualité du processus de l'enseignement et de la production scientifique constituait un défi pour les établissements de l'enseignement supérieur angolais, en particulier la Faculté de Droit de l'Université Agostinho Neto.

S'adressant à la presse à l'issue de la cérémonie commémorative du 40è anniversaire de l'institution, Bornito de Sousa a estimé n'avoir aucun doute que l'un des éléments qui permet de mesurer la qualité du classement des universités en général, et d'une faculté en particulier, est la production de travaux académiques.

Interrogé sur la qualité de l'enseignement, Bornito de Sousa affirmait que les autres éléments qui permettent de faire cette évaluation, c'est le niveau académique des enseignants notamment le nombre de docteurs, de maîtres, de licenciés ainsi que leur charge horaire et la modernité de leur programme.

La commission d'installation de la Faculté de Droit de l'Université Agostinho Neto ("FDUAN") a été nommée en février 1979, par les ministres de l'Éducation de l'époque, Ambrósio Lukoki, et celui de la justice, Diogenes Boavida.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.