Ile Maurice: Héroïne - Pas de liberté conditionnelle pour un malgache

Il reste en cellule. Le Senior District Magistrate Navish Jheelan a refusé la liberté conditionnelle à Jocelyn Nidhowam en début de semaine devant la Bail and Remand Court. Ce malgache a été arrêté à sa descente d'avion à l'aéroport le 26 janvier 2018. Il avait en sa possession 351 g d'héroïne d'une valeur marchande de Rs 5,3 millions.

Jocelyn Nidhowam avait nié les accusations lorsque la drogue avait été retrouvée dans sa valise. Sa défense : il n'était pas au courant du contenu de sa valise car il l'avait achetée à l'aéroport.

Le magistrat Jheelan s'est aligné à la police qui est d'avis que le présumé trafiquant ne peut être surveillé même sous des conditions strictes s'il retourne à Madagascar. Car ce dernier n'a donné aucun détails sur son adresse à Madagascar.

«Etant donné que la nature des preuves est forte et que si reconnu coupable sous l'accusation de trafic de drogue, il risque une lourde peine d'emprisonnement, je suis d'avis que le demandeur peut récidiver car il n'a rien à perdre. Et cela serait désastreux à la société s'il commette à nouveau des délits similaires», note le magistrat Jheelan. Jocelyn Nidhowam a été reconduit en cellule.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.