Cameroun: Pénétrante Est - Les travaux des voies de contournement ont démarré

Le gouverneur du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, y a effectué une descente mercredi pour s'assurer du démarrage des travaux.

Le gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, est allé toucher du doigt, ce mercredi 14 août, l'effectivité des travaux sur les voies de contournement à l'entrée Est de la ville de Douala. Sa suite et lui se sont notamment rendus sur l'itinéraire arrêté avec le ministre des Travaux publics de passage à Douala le 6 août dernier : chefferie Ndogpassi III, carrefour Ari et Ngodi-Bakoko. En compagnie de l'équipe de la nouvelle entreprise en charge des travaux, des responsables de la Communauté urbaine de Douala, de ceux de la Camwater et du ministère des Travaux publics.

Pendant près d'une heure et trente minutes, le gouverneur Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, sous une pluie battante, a fait le tour. A Ndogpassi III, les travaux ont effectivement commencé. Sur près de cinq cents mètres, après le reprofilage de la chaussée, une couche de pouzzolane a été posée. Et selon les explications du technicien en chef de l'entreprise en charge des travaux, des remblais sont prévus, pour un linéaire plus homogène et à même de faciliter la circulation, à sens unique, sur cette première déviation du tronçon.

Le gouverneur a posé des questions relatives notamment aux délais d'exécution des travaux, aux problèmes rencontrés sur le terrain, etc. Pour les techniciens, les pluies abondantes qui tombent en ce moment sur la ville de Douala sont loin de leur faciliter la tâche. Mais ils font et feront de leur mieux pour que les délais soient tenus. Les populations, surprises et en même temps ravies de cette descente du gouverneur, y sont allées de leurs encouragements. «Merci pour le début effectif des travaux. On n'a déjà plus tous ces trous et toute cette eau stagnante et ça circule mieux. C'est un bon début », entendait-on ici là.

Du côté de Ngodi-Bakoko, les choses sont un peu plus difficiles à cause du relief qui complique l'avancée des opérations. Résultat, les travaux ont certes aussi commencé, mais un peu plus timidement. A l'entrée, des tas de pouzzolane ont été disposés et certains déjà posés sur le tracé de la route. La priorité est donnée aux endroits critiques et sur les montées qui représentent un certain niveau de dangerosité. Des explications données au gouverneur, il ressort que les choses vont aller en s'améliorant dans les prochains jours, selon les responsables du chantier. En espérant detout coeur là aussi, que la météo soit un peu plus clémente, et que les poids lourds qui continuent de s'aventurer sur ces axes s'arrêtent, le temps de laisser les travaux s'achever.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.