Congo-Kinshasa: La Police MONUSCO s'engage dans la dynamique d'une lutte commune contre Ebola

communiqué de presse

Kinshasa, le 16 août 2019 - Le chef de la Police MONUSCO, le Général Abdounasir Awalé, en séjour à Goma a réitéré l'engagement de sa composante pour la lutte contre la maladie à virus Ebola qui sévit à l'Est de la République démocratique du Congo.

Il l'a exprimé lors de sa rencontre avec le Coordonnateur de la Stratégie de la riposte contre cette épidémie le jeudi 15 août, rencontre au cours de laquelle le patron de la Police onusienne a plaidé pour une synergie d'action pour mieux lutter contre Ebola : « depuis le 1er août 2018, date de la déclaration du premier cas, nous avons mis en place une task-force qui suit quotidiennement l'évolution de cette maladie », a déclaré le Général Awalé qui a ajouté que cette « task-force permet de veiller sur les personnes qui ont été en contact avec des malades d'Ebola et qui se sont déplacées ».

Pour le Général Awalé, les actions que mène la police MONUSCO sur le terrain permettent aux équipes d'humanitaires de travailler dans de meilleures conditions pour vaincre la maladie, et parmi ces actions, figure la recherche des personnes ayant été en contact avec des malades par le système de géolocalisation.

Le chef de la Police MONUSCO a également échangé avec d'autres responsables provinciaux, toujours autour de la question d'Ebola à Goma. Parmi celles-ci, le directeur provincial des Migrations. Les échanges ont porté sur l'approvisionnement suffisant de matériels désinfectants que doivent apporter conjointement la RDC et le Rwanda pour appuyer les efforts consentis pour la riposte. Avec les responsables des FARDC et de la Police Nationale Congolaise, il a été question de déploiement prochain à l'Est de 1,700 militaires et 1,500 policiers pour la sécurisation des agents de riposte et des centres de traitements de la maladie à virus EBOLA.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Organisations Internationales et l'Afrique

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.