Sénégal: Les pharmaciens privés solidaires de Cheikhouna Gaye et Mame Mbacké Ndiaye Sène

Dakar — Le Syndicat des pharmaciens privés du Sénégal (SPPS) a exprimé vendredi sa solidarité au docteur Cheikhouna Gaye et à sa collègue Mame Mbacké Ndiaye Sène, de la pharmacie Fadilou-Mbacké de la Patte d'Oie, après que le premier a été arrêté et conduit de force au commissariat des Parcelles Assainies, mercredi, après une altercation avec un fonctionnaire de police.

L'employé de la pharmacie explique avoir été arrêté à la suite de son refus de vendre à l'homme de tenue un médicament figurant sur une liste rouge, pour lequel il n'avait pas présenté une ordonnance, comme l'exige la réglementation.

Le SPPS, qui tenait un point de presse à la suite de cet incident, s'est dit disposé à accompagner les deux pharmaciens dans toutes les actions qu'ils auront à entreprendre pour que le fonctionnaire de police soit traduit en justice.

"Le Syndicat des pharmaciens privés du Sénégal exprime son soutien et toute sa solidarité avec le docteur Cheikhouna Gaye et le docteur Mame Mbacké Ndiaye Sène et est disposé à les accompagner dans toutes les actions qu'ils auront à entreprendre pour que force reste à la loi", a déclaré vendredi son président, Assane Diop.

Il s'est par ailleurs félicité de la "diligence des autorités" qui, au lendemain de l'incident, ont annoncé avoir pris des mesures disciplinaires à l'encontre du fonctionnaire de police.

Assane Diop ajoute que les pharmaciens privés prennent "acte des mesures conservatoires" prises à l'encontre du commissaire mis en cause.

"Les faits sont tellement graves qu'il va falloir prendre toutes les sanctions prévues dans de pareilles circonstances", estime le président du Syndicat des pharmaciens privés du Sénégal.

"Toutes les mesures disciplinaires" convenables ont été prises après l'incident survenu à la pharmacie Fadilou-Mbacké de la Patte d'Oie, a annoncé jeudi le Bureau des relations publiques de la Police nationale dans un communiqué parvenu à l'APS.

"La Police nationale tient à informer que l'Autorité a pris toutes les mesures disciplinaires attendues dans de pareilles circonstances malheureuses", assure le texte, sans toutefois préciser la nature des "mesures disciplinaires" prises à l'encontre du fonctionnaire de police présenté comme étant Bara Sangharé, en service aux Parcelles Assainies, dans la banlieue dakaroise.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.