Ile Maurice: Élection partielle - Nomination Day, la machinerie lancée au no 7

Le gouvernement MSM-ML va, jusqu'à preuve du contraire, vers sa seconde élection partielle au no 7, après celle au no 18. L'inscription des candidats de la circonscription Piton-Rivière-du-Rempart vient tout juste de débuter. Une douzaine de fonctionnaires ont été mobilisés pour l'occasion.

Partielle ou pas, le Nomination Day aura bel et bien lieu aujourd'hui au Simadree Virahsawmy SSS, à Rivière-du-Rempart. L'inscription des candidats pour la partielle au no 7 (Piton-Rivière-du-Rempart) débutera à 9 heures, pour s'achever à 15 heures. Pour la bonne marche de cette journée, une douzaine de fonctionnaires ont été mobilisés. C'est Mooneswur Seetaram, Principal State Counsel, qui officiera comme Returning Officer.

En attendant la liste finale, quelques noms sont connus pour briguer les suffrages lors de cette partielle, qui devrait se tenir le 13 novembre. Du côté du Parti travailliste, la candidature de l'ancien ministre des Infrastructures publiques Anil Baichoo a été avalisée le 14 août par le bureau politique des rouges. Même si cette candidature est «pour la forme», les rouges donnent rendez-vous à leurs partisans à La Place Taxi, à midi.

Son adversaire direct dans le camp soleil est Vikash Nuckcheddy. Ce dernier a été présenté à une trentaine d'agents du MSM par Ravi Yerrigadoo, il y a quelques jours. Hier, il a été officiellement présenté au comité régional du MSM, qui s'est tenu à Rivière-du-Rempart.

L'autre prétendant à s'aligner aux côtés des deux candidats est Atma Bumma. Le choix du secrétaire général du Mouvement politique «qui joue le jeu démocratique» a été avalisé le 12 août par le bureau politique. Colistier de Navin Ramgoolam à Triolet pour l'alliance PTr-MMM en décembre 2014, il a par la suite claqué la porte du MMM pour rejoindre Alan Ganoo en 2015.

«Enough is enough»

Quid des autres partis politiques ?

Vu que le leader du MMM et celui du PMSD ne croient pas en la tenue d'une partielle, aucun candidat n'a été désigné. Idem pour Les Verts Fraternels de Sylvio Michel qui n'aligneront pas de représentant.

Pour rappel, c'est Vishnu Lutchmeenaraidoo, ancien ministre des Affaires étrangères et ex-député du no 7, qui a déclenché cette partielle en démissionnant le 21 mars. Il avait lancé : «Enough is enough», en claquant la porte de ce gouvernement.

À noter que c'est la seconde partielle sous le mandat du gouvernement MSM-ML. C'est Roshi Bhadain, ex-député de BelleRose-Quatre-Bornes (no18), qui a provoqué cette partielle en démissionnant de son poste de ministre des Services financiers. Arvin Boolell, candidat du Parti travailliste, a remporté l'élection avec 7 990 voix sur 23 112 bulletins dépouillés.

Dix-sept centres de vote ont déjà été identifiés pour le jour de l'élection.

En chiffres 43 993

C'est le nombre d'électeurs inscrits dans la circonscription de Piton-Rivière-du-Rempart, selon les statistiques publiées hier sur le site de l'Electoral Commission pour l'année 2019.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.