Madagascar: Médecine du Sport - Indispensable pour le bien-être des athlètes

L'Association Malagasy de Médecine du Sport a fait un pas pour la promotion de médecine du Sport à Madagascar. Le Dr Norbert Ramiandrisoa, le vice-président a réalisé un bon exposé concernant ce sujet, hier, au CNTS à l'HJRA Ampefiloha.

Pendant une heure, l'ancien joueur de l'équipe nationale de football a partagé aux médecins, et aux membres de l'association AMMS, l'importance de cette spécialité médicale, qui s'intéresse à la physiologie et à la biologie du sport mais aussi aux spécificités de la pratique du sport, qu'il s'agisse d'amateurisme ou de pratique en compétition. Norbert Ramiandrisoa a soulevé plusieurs aspects de son travail.

Dans la première partie, il a exposé la place de médecine du sport dans le continent africain, qui est encore à l'état embryonnaire sauf dans certains pays d'Afrique du Nord, quelques pays d'Afrique de l'Ouest et d'Afrique du Sud. Il a fait savoir que « dans la plupart des pays africains, la médecine du sport est inorganisée, que ce soit sur le plan administratif ou technique. Il est fréquent de rencontrer des organisations dont un seul médecin se tient responsable de plus d'une dizaine de fédérations sportives, alors que dans la plupart des pays développés, il existe une structuration de la médecine à différentes échelles : clubs, départements, provinces ou régions, fédérations et nation ».

Par contre, la médecine du sport a une place très importante dans la santé des sportifs surtout les athlètes de haut niveau, d'après ce qu'il avait confirmé dans la deuxième partie. Puisque de temps en temps, l'activité physique et sportive peut être un facteur potentiel de risques ou/et blessures, d'où à ce niveau, le rôle du médecin du sport est tout à fait capital. A ce niveau, le médecin pourrait être un conseiller par rapport au potentiel handicap de telle ou telle pathologie. « Le Médecin pourrait récupérer toutes les informations et ensuite y en tirer de la gestion du temps de la récupération, de la durée et de l'intensité des entraînements, de la récupération par rapport au nombre des compétitions, par rapport éventuellement à des épisodes intermittents de fatigue, de maladies et de problèmes psychologiques » a-t-il expliqué avant d'avancer ses recommandations.

Pour devenir médecin du sport, il faut obtenir un diplôme d'études spécialisées ou DU (Diplôme Universitaire) de médecine du Sport. Cela était possible à Madagascar depuis 2016, grâce à notre collaboration avec des universités partenaires, notamment l'Université Senghor, l'Université Virtuelle Francophone de Médecine du Sport et l'Union africaine de médecine du Sport (UAMS). La nouvelle session 2019 et 2020 est ouverte pour ceux qui sont intéressés. L'étude sera en ligne et pendant dix-huit mois. Le début du cursus sera le 9 septembre et se terminera le 8 mars 2020. Selon les explications, le nombre de places est limité à soixante apprenants et les quarante ont été déjà prises.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.