Madagascar: Revoilà le problème de l'insécurité

L'insécurité reste l'un des grands problèmes auxquels le régime actuel est confronté. Les efforts déployés pour le résoudre sont méritoires, mais ils ne sont pas encore suffisants dans certaines zones infestées de dahalo.

La sonnette d'alarme a été tirée par certains députés à l'assemblée nationale. La situation est dramatique et réclame des solutions urgentes. La réponse qu'apportera le premier ministre à cette demande pressante permettra de mesurer la réactivité du pouvoir face aux difficultés surgissant inopinément.

Revoilà le problème de l'insécurité

Le problème de la Jirama doit être résolu et après la crise de confiance entre les usagers et le régime, des solutions palliatives ont été trouvées. L'installation de citernes d'eau dans les fokontany privés d'eau n'est qu'un pis aller, le provisoire devrait par la suite laisser la place à quelque chose de concret. Nul ne sait si la situation évoluera dans le bon sens mais cela devrait amener un certain apaisement pour le moment. Mais le pouvoir est aussi en butte à de difficultés qui étaient déjà en passe d'être surmontées Le plan de lutte contre l'insécurité mis en place par les responsables a été présenté comme un modèle d'efficacité.

Les installations de groupements militaires dans les zones à risque se sont succédées et ces derniers ont commencé à se déployer sur le terrain. Mais apparemment, cela ne suffit pas et le système comporte des lacunes. Les rapports faits par certains députés montrent que les dahalo continuent de sévir et ne sont pas mis hors d'état de nuire par les forces de l'ordre. Ils n'hésitent pas à tirer sur les villageois ; c'est la raison pour laquelle les parlementaires demandent qu'on donne à ces derniers les moyens de se défendre. On ne sait pas quelle réponse le premier ministre va apporter à cette supplique, mais elle influera sur la côte de popularité du régime dans les temps à venir.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.