Madagascar: Peste - La population dans l'expectative

La saison pesteuse 2019-2020 vient de commencer. Et avec, elle, des premiers cas notifiés ont donné le coup d'envoi d'une année de tous les risques dans le domaine de la santé publique. D'un côté, les feux de brousse s'enchaînent, contraignant les rats à quitter les champs, les forêts - leur habitat naturel - et à migrer vers les villes, centres urbains ou encore les zones habitées (communes, fokontany).

De l'autre, l'insalubrité persiste presque dans tout le pays. Face à une telle situation, la population, du moins des districts à risques est dans l'expectative. Les dernières informations remontent aux cas notifiés mais qui ne seraient pas encore vérifiés comme étant des cas de peste. Les mêmes informations ayant également fait savoir que 43 districts seraient actuellement à risques. De son côté, le ministère de la Santé publique semble ne pas avoir être en mesure de donner les informations réelles relatives aux cas. Nous avons essayé de joindre au téléphone les responsables mais nos efforts ont été vains.

Antananarivo. Pour le cas de la Capitale, les conditions pour une épidémie semblent bien être au rendez-vous avec les montagnes d'ordures qui s'entassent un peu partout. Les responsables, surtout le Service Autonome du Maintien de la Ville d'Antananarivo (SAMVA) - un organisme rattaché auprès du ministère de l'Energie, de l'Eau et des Hydrocarbures - semble impuissant et n'arrive pas à assurer ses rôles.

Une information qui a visiblement échappé à la députée Lanto Rakotomanga qui a suggéré - durant son temps de parole à l'Assemblée nationale hier - au gouvernement de prendre en main la collecte des ordures de la Capitale. Voulant sûrement soulever la responsabilité de la commune urbaine d'Antananarivo, l'élue a surtout démontré ses limites (publiquement). Par ailleurs, les problèmes de logistiques sont toujours avancés par les responsables pour justifier la situation. On se pose donc des questions sur la continuité du projet d'équipement du SAMVA.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.