Angola: L'hôpital pédiatrique enregistre plus de 30 patients avec insuffisance rénale

Luanda — Trente-sept patients présentant une insuffisance rénale ont été admis à l'hôpital pédiatrique David Bernardino de Luanda au premier semestre de 2019.

Sur les 37 enfants malades, 26 nécessitent une thérapie de remplacement rénal (TSR), les autres étant hémodialysés et dialysés péritonéaux à l'hôpital Josina Machel et à la clinique Girassol, respectivement, selon la ministre de la Santé, Silvia Lutucuta.

Elle a rappelé qu'au cours de l'année 2018, 46 patients présentant le même problème avaient été admis, dont 29 nécessitaient un TSR.

La gouvernante, qui s'exprimait lors de la cérémonie d'ouverture de la nouvelle unité hospitalière, a pointé le paludisme et les glomerulopathies comme les principales causes d'insuffisance rénale aiguë.

En ce qui concerne la nouvelle unité de soins intensifs et d'hémodialyse, la ministre a déclaré que son objectif était de donner à la pédiatrie une autonomie lui permettant de répondre à la demande des patients atteints d'insuffisance rénale.

Selon Silvia Lutucuta, avec la nouvelle unité de soins intensifs et d'hémodialyse, le premier service national de pédiatrie pour l'hémodialyse a également été créé.

L'infirmerie est équipée de trois appareils de dialyse pour les patients souffrant d'insuffisance rénale aiguë et d'un appareil de dialyse pour les patients atteints d'insuffisance rénale chronique.

Elle a dit que l'émergence de ces infrastructures résultait de l'investissement réalisé par l'Exécutif angolais, qui s'inquiète du nombre croissant de cas d'insuffisance rénale chez les enfants et sans conditions adéquates.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.