Ile Maurice: Paul Bérenger - «Le Parlement des jeunes nous a fait la leçon»

Jai Prakash Meenowa, Jayendra Kumar Ramtohul et Vinobah Gooriah. Ce sont-là les trois candidats que le Mouvement militant mauricien (MMM) présentera à la circonscription n° 7 (Piton/Rivière-du-Rempart) dans le cadre des prochaines élections générales. Les principaux concernés ont été officiellement présentés par le leader du parti Paul Bérenger lors de sa conférence de presse ce samedi 17 août.

«Nos trois candidats occupent déjà le terrain», a affirmé Paul Bérenger. Quid des listes de candidats évoqués la presse ? Le leader du MMM devait répondre que celles-ci sont «largement confirmées, toutefois, aucune liste n'est exacte à 100%», affirme Paul Bérenger.

Par ailleurs, à une question de la presse, ce dernier devait indiquer que les six députés sortants du MMM seront tous candidats aux prochaines législatives. A savoir Aadil Ameer Meea, Veda Baloomoody, Reza Uteem, Rajesh Bhagwan, Franco Quirin et Paul Bérenger lui-même.

D'autre part, le leader du MMM a aussi été très critique envers la séance parlementaire du vendredi 16 août.

«Il n'y a même pas eu de Private Notice Question (PNQ). Il y avait une vieille motion d'Alan Ganoo», a-t-il déploré. Dans la foulée, il a déploré le comportement «honteux» d'Eddy Boissezon «kinn gayn lord pou koz koze ziska diznef er». Pour Paul Bérenger, «clairement, la séance parlementaire allait être renvoyée à novembre prochain. Pa kone ki kafouyaz inn deroule, in met septam. C'est une honte pour notre Parlement. Le Parlement des jeunes vient de nous faire la leçon», a déclaré le leader des mauves.

Paul Bérenger est aussi revenu sur la PNQ du mardi 13 août, où le ministre du Commerce, Ashit Gungah a révélé que deux remplaçants de Mangalore Refinery and Petrochemicals Limited (MRPL) ont été trouvés. Et que le contrat de six mois avec Vitol Bahrain E.C et PetroChina International (Singapore) Pte. Ltd permettra à la State Trading Corportation (STC) de faire des économies de Rs 309 millions.

«C'est impossible qu'on ait eu un meilleur prix pour un contrat de six mois. Soit c'est complètement faux de dire qu'on a fait des économies, soit ils veulent dire que Mangalore nous a plumé pendant toutes ces années», a affirmé le leader du MMM.

Evoquant la situation à la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC), Paul Bérenger a parlé d'une «chaise musicale grotesque.»

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.