Mozambique: Finale afrobasket 2019 - Sénégal-Nigeria en finale ce dimanche à 18h - Les lionnes renversent le Mozambique et scellent leurs retrouvailles avec les D-Tigers

L'équipe du Sénégal s'est hissée en finale de la 24e Afrobasket féminin en remportant à l'arrachée la demi-finale qui l'a opposé ce vendredi 16 août, au Mozambique. Dans cette partie âprement disputée de bout en bout, les Lionnes sont revenues de loin pour s'imposer sur le fil (60-57). Elles scellent ainsi leurs retrouvailles avec le Nigeria, tombeur du Mali dans l'autre demi-finale et détenteur du trophée continental.

L 'équipe du Sénégal a payé au prix fort sa qualification à la finale de la 24ème édition de l'Afrobasket féminin. Les Lionnes se sont littéralement arrachées pour remporter la demi-finale qui les ont opposé à l'équipe de Mozambique. Un duel qui a failli les filer entre les doigts après avoir couru le plus clair de temps derrière la marque. Les Mozambicains ont en effet pris d'entrée les sénégalaises au collet dés l'entame de match. Après un court chassé croisé, les Mozambicaines n'ont pas tardé à exercer leur domination. Elles profitent des pertes de balles et de l'ascendance dans leur jeu intérieur à l'image de Lela Dongue (18 points 9 pts) dans le premier quart-temps, pour mener la course en tête à la fin du premier quart temps assez disputé (8- 18). En retard à l'allumage, le Sénégal bafouille au fil du match son basket et marque vite le pas au scoring (8-26. 8e). Les tirs manqués, les pertes de balles sont rédhibitoires et traduit une certaine crispation qui profite grassement aux partenaires du pivot Léla Dongué (11-30. 7) Les «Lionnes» rejoignent les vestiaires avec un handicap de 16 points (19-35). Alarmant !

Acculées, les protégées de Cheikh Sarr montent leur défense, coupent les couloirs de passe et mettent la pression sur leurs adversaires. Devant la faillite du secteur intérieur, le Sénégal trouve quelques vertus offensives avec son leader, Astou Traoré qui sonne la révolte. Le Pivot Maïmouna Diarra et Mame Marie Sy, rappelées sur le banc, sont suppléés par Fatou Diagne. Le pivot des Lionnes trouve ses sensations sous la raquette et permet au Sénégal de grignoter des points, de réduire l'écart (28 à 42. 5e) et de revenir à 7 points (33-42.7e). Les Lionnes reprennent vite la main et réussi grâce à l'adresse de Coumba Sarr et d'Astou Traoré. Ce qui permet aux Sénégalaise de virer à la fin du troisième avec trois petits points de retard (41-44). De quoi réveiller le chaud public de Dakar Arena de Diamniadio. Les Lionnes tiennent le bon bout et attaquent le dernier quart temps, pied au plancher.

«LA FOLLE REMONTADA»

Le banc sénégalais apporte sa pierre avec Lala Wane dont les deux points redonnent un bol d'air frais à l'équipe sénégalaise. Astou Traoré prend le match à son compte et sonne le sursaut. Elle remet les pendules à l'heure et porte le score à (48-48. 4e). Dans le mano à mano qui s'installe lors des cinq dernières minutes, le Sénégal est sur le bon tempo. La pression change de camp. Dans ses ultimes échanges, la virevoltante meneuse Bintou Diémé a la main chaude et plante un précieux tir primé à 1 min 55 du coup de gong final (58-55). Avant que Astou Traoré ne clôt la marque sur un panier inscrit au buzzer (60- 57). Une folle «remontada» qui propulse le Sénégal à la finale de la 24e édition de l'Afrobasket. Les Lionnes scellent du coup leurs retrouvailles avec les D-Tigress du Nigeria qui ont tenu leur rang en dominant les Aigles du Mali sur le score de 79-58 lors de la première demi-finale de l'Afrobasket féminin. Ezzine Kalu (19 pts Meilleure marqueuse et Evelyn Akhator (12pts) ont été les bourreaux des Maliennes. Cette finale sera en effet le remake de la finale de l'édition 2017 au bout de laquelle, le Sénégal d'Astou Traoré, Mame Diodio Diouf, Aya Traoré et autre Coumba Sarr «Toch» s'était incliné sur la marque de 48-65. Les joueuses de Cheikh Sarr auront donc une revanche à prendre contre les Nigérianes. Mais aussi de prolonger leur record en accrochant un douzième trophée continental.

LA BASKETTEUSE NDEYE SENE VICTIME D'UN MALAISE

Joueuse de l'équipe féminine du Basket sénégalais, Ndéye Sène s'est effondrée à la fin du match hier, vendredi contre Mozambique, informent des sources dignes de foi. Elle serait victime d'une crise cardiaque, alors que d'autres parlent d'un simple malaise. Ce qui est clair c'est qu'au moment où nous mettions sous presse, elle avait été évacuée à l'hôpital. Le stress et la pression dans ce match, lui auraient fait piquer une crise.

REACTIONS... REACTIONS...

CHEIKH SARR COACH DES LIONNES : «Nous avons sorti la grosse artillerie»

«Le Mozambique est une équipe qui sait très bien jouer au basket. On nous a complètement dominé dans la raquette et aux rebonds. Mais, je pense que l'on est réveillé avec une très belle surprise... Mettre 60 points, alors que l'on a un déficit de 16 points, ce n'était pas évident. Nous avons sorti la grosse artillerie en défense pour vraiment contenir l'équipe de Mozambique qui a d'excellentes arrières. Mais aussi les attaquer avec la balle. Si on allait jouer le lendemain samedi, on allait perdre avec les erreurs que l'on a faites. Emotionnellement, les joueuses vont en revenir difficilement. C'est une grosse alerte pour nous. Il faudra bien rentrer dans les matchs. Aujourd'hui, c'est le cas. C'est le moment où l'on s'y attendait le moins... ... .

LE NIGERIA C'EST L'EQUIPE A BATTRE !

Le Nigeria c'est l'équipe à battre. Aujourd'hui, le Mozambique a pris 14 rebonds offensifs, 14 possessions de plus que nous. C'est énorme. Avec le Nigeria si on le fait c'est fini ! On va travailler sur le plan physique, mentalement aussi, faire des évaluations et travailler à l'entraînement demain après le visionnage de leur jeu. Nous avons épuisé tous nos systèmes aujourd'hui. Lors de ce match, j'ai dit aux joueuses que ce n'est pas par la précipitation, c'est progressivement, panier par panier et maintenir la défense très haute. C'st le discours que j'ai tenu à mes joueuses. On fait des erreurs mais on va y arriver. C'est au bout et à la fin que l'on arrivera à gagner le match. Il y a certaines qui étaient pressées et c'est pourquoi j'ai fait beaucoup de changements pour les rappeler à l'ordre et leur dire si on continue comme cela vous allez perdre le match»

LALA WANE AILIERE DES LIONNES : «On va mieux se concentrer et travailler»

«Dans nos têtes, on s'était pas bien préparées. Parce que c'est un match très difficile. Il ne faut jamais sous-estimer les équipes mais plutôt toujours les respecter. Je pense qu'au début, on en a fait un peu les frais. A la mi-temps on a su se réveiller, se concentrer, respecter les consignes, pouvoir défendre très dure, revenir et gagner. Nous sommes confiantes mais d'une manière modérée. On va mieux se concentrer et travailler car le Nigeria est un sacré gabarit. Je pense qu'il faut aller étape par étape. Je suis assez satisfaite de ce que j'ai fait».

Les lionnes renversent le Mozambique et scellent leurs retrouvailles avec les D-Tigers

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.