Cote d'Ivoire: Journées socio-culturelles - Les enfants de Treichville sainement occupés

Les gamins de la commune de Treichville, sont en fête depuis jeudi. Ils prennent part à des journées socio-culturelles, offertes gratuitement, à l'Avenue 11, rue 22, par l'association « Counadi Espoir Loisir », et l'Ong « My Own Business », avec l'appui de la fondation « Children of Africa ».

Démarrées depuis jeudi, ces journées dénommées « Treich-Beach » prendront fin, le 18 août. Elles sont marquées par plusieurs jeux et loisirs (Plage et piscine artificielles, concours de dessins et de lecture, babyfoot, basket-ball, Tennis de tables, billard etc.).

Le lancement officiel a eu lieu le 16 août, en présence du parrain, Hilaire Lamizana, directeur général du Port autonome de San Pedro. Il avait à ses côtés, le 1er adjoint au maire de Treichville, Jérôme Ahissi. Le thème de cette troisième édition consécutive est : « Non à la drogue ».

A l'occasion, le parrain a exprimé sa joie de partager ce moment avec les tout-petits, qui représentent l'avenir du pays. « Je suis moi-même un fils de Treichville. Quelles que soient les circonstances, je reste un enfant de Treichville. Treichville est caractérisée par la solidarité et le vivre ensemble. Chers enfants de Treichville, soyez disciplinés, travailleurs, respectueux. Les enfants brouteurs, les enfants microbes, les enfants drogués, n'ont pas leur place à Treichville. Faites des choses saines, allez à l'école, étudiez souvent, lisez beaucoup, et vous réussirez », a-t-il conseillé.

Hilaire Lamizana a aussi remercié et félicité les initiateurs de ces journées pour leur contribution à l'encadrement et l'éducation des plus petits.

Dans la même veine, le 1er adjoint au maire de Treichville, Jérôme Ahissi, a encouragé les initiateurs à maintenir le cap, jusqu'à ce que ces journées s'imposent à toute la commune. « Contenir les enfants dans le quartier, par des jeux, c'est les empêcher d'aller se promener n'importe où. Et c'est leur éviter tout ce que cela comporte comme risques. Vous avez le soutien du maire et du conseil municipal », a-t-il affirmé.

Adama Kéita, président de l'Ong « My Own business » et Mlle Ouattara Colombe, présidente de l'association « Counadi Espoir Loisir » ont pour leur part expliqué le but de leur projet.

A savoir apporter un peu de joie et de bonheur aux enfants de la commune et singulièrement, ceux de leur quartier. « Ce n'est pas parce qu'on est issu de famille modeste qu'on n'a pas le droit de s'amuser. A travers ces journées, nous voulons permettre aux enfants de notre quartier, qui ne peuvent pas aller dans des grandes surface comme Doraville, de s'amuser ici, au quartier », a indiqué la présidente de « Counadi Espoir Loisir ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.