Ile Maurice: Dommages - Un ex-directeur du PRB et son épouse réclament Rs 25 M à la Vallée des Couleurs

Le couple pensait passer des vacances inoubliables avec ses enfants et des amis. Mais tout a viré au cauchemar lorsqu'il est tombé dans un ravin lors d'un tour en quad bike à la Vallée des Couleurs. Appanah Nagamah, ancien directeur du Pay Research Bureau (PRB), et son épouse, Ouma, ont déposé, jeudi dernier, une plainte en Cour suprême, par le biais de leur avoué, Me Kaviraj Bokhoree. Ils réclament des dommages de Rs 25 millions à Mare Anguilles Farms Limited, située à Mont-Blanc, Chamouny. Récit de leur mésaventure.

Le 1er mai 2015. Cette date restera gravée dans la mémoire d'Appanah et Ouma Nagamah. Leur fille s'était mariée quelques jours avant et leur fils et des invités étaient venus de Londres fêter l'événement. Direction ce jour-là : la Vallée des Couleurs. Ils se laissent tenter par le quad bike.

La compagnie aurait fourni une présentation orale sans spécifier les risques, disent les plaignants. «Aucune démonstration n'a été faite, aucun avertissement émis et aucune instruction donnée. Le responsable n'a pas trouvé utile de familiariser les participants avec le véhicule même si c'était difficile de manœuvrer la manchette», poursuit le couple.

Ayant payé Rs 19 500, les époux Nagamah grimpent sur le véhicule mais disent avoir informé le personnel d'un problème de freins et de poignets rigides et difficiles à tourner. «Mais on nous a dit que tout était en ordre et que cela rendrait plus fun l'activité... On nous a fourni un semi-helmet détaché en nous disant que l'essentiel était de porter un casque et qu'il n'y avait pas de risque même s'il n'est pas attaché», lit-on dans la plainte.

Or, en négociant une jonction-T, la roue avant gauche aurait roulé de manière inégale, envoyant du coup le quad droit vers le ravin. «J'ai freiné de toutes mes forces mais je ne pouvais le ramener sur la piste glissante. Pourtant, j'avais suivi les instructions du guide... »

Les époux Nagamah terminent leur course dans le ravin, faisant une chute de 15 mètres avec leurs casques arrachés, et s'écrasent contre des arbres. Ils subissent de multiples blessures et sont transportés à l'hôpital de Souillac pour des soins. «Ce sont nos proches qui sont venus à notre secours tandis qu'on a eu une assistance minime de la compagnie pour sortir du ravin. D'ailleurs, il n'y avait pas d'équipement adéquat», expliquent les plaignants.

«Notre fille qui devait être en lune de miel a fini tout son temps à notre chevet. Tous nos plans de vacances ont été gâchés», explique l'ex-directeur du PRB. D'où sa réclamation de Rs 25 millions'

Sollicitée pour sa version des faits, la responsable de communication de Mare Anguilles Farms Limited nous indique qu'elle ne peut se prononcer pour l'instant car la société doit d'abord consulter un cadre juridique. Le représentant de la compagnie devra se présenter en Cour suprême le 12 septembre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.