Congo-Kinshasa: Assemblée nationale - Convocation de la session extraordinaire chargée d'investir le gouvernement

Du 19 août au 7 septembre se tient une session parlementaire censée auditionner le programme du gouvernement Ilunkamba avant de décider de son investiture.

Les Congolais devraient encore patienter pour voir la fumée blanche annonciatrice de la publication du gouvernement couronner les consultations amorcées, depuis quelques jours, par Sylvestre Ilunkamba. Ce dernier qui a reçu dernièrement les listes des candidats ministrables de deux composantes de la coalition majoritaire (le Front commun pour le Congo et le Cap pour le changement) a exigé une retouche qui tienne compte des critères édictés.

Le Premier ministre, qui, visiblement, n'est pas un homme à manipuler ni à se laisser faire, aurait retourné la copie à leurs expéditeurs. Raison évoquée : la non-prise en compte, entre autres, de la représentativité des femmes et des jeunes. Bien plus, Sylvestre Ilunkamba aurait recalé certaines suggestions de noms lui présentés par la coordination du FCC. Toutes les personnalités placées, entre 2015 et 2018, sur les listes noires de l'Union européenne et des États-Unis d'Amérique ne sont pas éligibles à assumer une quelconque charge ministérielle, à en croire le Premier ministre. D'où la levée des boucliers de la part de ses pairs du FCC qui ne sont pas prêts à se plier à ce critérium. D'après les contradicteurs du Premier ministre, « le formateur du gouvernement ne devrait pas tenir compte, dans l'élaboration de « sa » ou de « ses » moutures, des sanctions européennes et américaines pour la bonne et simple raison qu'elles n'auraient pas valeur de condamnations judiciaires ».

Il ressort qu'après tractations, les deux plates-formes de la coalition ont été obligées d'harmoniser leurs listes respectives en se conformant, cette fois-ci, aux critères édictés par le Premier ministre. Là-dessus, le PPRD a annoncé, par le biais de son secrétaire général, que l'ex-parti présidentiel sous Kabila, sera représenté au gouvernement Ilunkamba par plus de nouvelles figures que d'anciennes, dont les jeunes et les femmes. Cela dit, le Premier ministre entend déposer la liste révisée au bureau du chef de l'État dans la semaine du 19 au 25 août prochain. Il va de soi que les candidats du FCC devraient, au préalable, recevoir le quitus de leur autorité morale, Joseph Kabila, avant leur nomination.

Tout ce développement justifie, du reste, la convocation, ce lundi 19 août jusqu'au 7 septembre, d'une session extraordinaire censée auditionner le programme du gouvernement Ilunkamba avant de décider de son investiture. Pour maints observateurs, ceci confirme l'imminence de la formation du gouvernement qui doit impérativement être publié dans la foulée de cette session parlementaire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.