Cote d'Ivoire: Symposium des chefs traditionnels et religieux - Des recommandations qui redonnent espoir aux Ivoiriens

Après avoir porté un regard critique sur la situation d'inquiétude qui prévaut au sein des populations et l'angoisse que suscite les élections de 2020, les rois, chefs traditionnels et religieux réunis en symposium à la Fondation Félix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro ont fait quelques recommandations visant à apaiser le climat social sur l'ensemble du territoire national.

En effet, les participants se sont engagés, dès leur retour dans leurs circonscriptions respectives, à promouvoir la culture de la paix et de la non-violence, à œuvrer pour la décrispation de l'environnement sociopolitique en Côte d'Ivoire en vue de garantir des élections pacifiques en 2020.

Les rois, chefs traditionnels et religieux ont, en outre, pris l'engagement de contribuer à l'élaboration et à la diffusion de messages de paix en direction des populations, mais également à jouer de manière active et efficace le rôle de facilitateur et de médiateur dans les divers conflits.

Ces vecteurs incontournables de cohésion sociale et de paix ont également décidé de constituer une plateforme de collaboration, de concertation et d'échanges sur les actions à mener pour consolider la paix en Côte d'Ivoire.

<< Nous lançons un appel à la classe politique ivoirienne à renouer un dialogue politique sincère sur les grandes questions d'intérêt public et à transcender le nombrilisme partisan pour dépasser les questions d'intérêt personnel >>, ont lancé les participants, avant d'inviter l'État et les acteurs concernés à impliquer les Rois, chefs traditionnels, religieux et les leaders d'opinion dans le processus de paix.

Le plus réconfortant, c'est que ces garants de la cohésion sociale ont convenu de s'engager dans la vulgarisation de la présente déclaration et des actes du Symposium auprès des partis politiques, des institutions de la République, des organisations internationales et des chefs religieux, de la société civile pour un dialogue national permanent entre acteurs politiques et diverses forces de la nation, pour la protection de la République et la sauvegarde des valeurs qui en constituent le socle.

<< Nous réaffirmons notre attachement aux valeurs de la culture de la paix et de la consolidation de l'État de droit, par le respect absolu des lois et règlements et des institutions de la République >> ont-ils conclu.

Jean-Noël Loucou, secrétaire général de la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, en a profité pour dire sa gratitude à l'État de Côte d'Ivoire, à ses gouvernants et au Pnud pour leur constante sollicitude à l'égard de son institution.

Notons que l'imam Ousmane Diakité, Nanan Tano Bilan, l'abbé Jacques Kouassi, le Révérend Gboagnon Apollinaire, notamment, étaient les personnes ressources de ce symposium initié par la Fondation Félix Houphouët-Boigny, en collaboration avec le Pnud, le ministère de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de la Lutte contre la pauvreté, représenté par le professeur Kouamé N'Guessan, chef de cabinet de la ministre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.