Congo-Kinshasa: Félix Tshisekedi appelle à une coalition régionale contre les groupes armés

Le président congolais a demandé le soutien des pays de la région afin d'éradiquer les groupes armés, samedi 17 août, à l'occasion du 39e sommet de la SADC qui se tient à Dar es Salaam.

L'idée n'est pas nouvelle. En avril dernier, en voyage aux États-Unis, Félix Tshisekedi avait déjà appelé ses voisins à lutter contre le terrorisme. Samedi, il est allé plus loin. Le chef de l'État a appelé les pays d'Afrique australe à « la solidarité » pour venir à bout des mouvements armés.

« La partie est de mon pays est en proie à une insécurité persistante causée par les groupes armés d'origine internes et externes. Je voudrais ici solliciter un peu, en vertu de la charte de notre organisation, votre solidarité envers mon pays et son peuple pour qu'à l'issue de cette session, à l'instar de la brigade spéciale qui opère sous le commandement de la Monusco et qui avait mis en déroute le M23, prendre la ferme résolution de renforcer les forces armées de la République démocratique du Congo afin d'en finir définitivement avec tous ces mouvements qui sèment la mort et la désolation au sein de nos populations, a exhorté le président Tshisekedi. Je propose de créer, à l'image de la coalition mondiale contre le terrorisme, une coalition régionale pour éradiquer ce fléau. »

Les ADF en ligne de mire

Sont visés pour la RDC les ADF. Ce groupe armé est accusé d'avoir tué des milliers de civils ces cinq dernières années dans le nord-est du pays tout près du voisin ougandais.

Mais se mettre d'accord sur qui sont les terroristes à combattre risque de ne pas être évident pour les pays de la région alors qu'ils s'accusent régulièrement d'entretenir ou de protéger des groupes armés qui menacent leurs voisins.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.