Guinée: Suspension d'Amadou Diaby - Ses avocats évoquent règlement de compte

Le Collectif des Avocats de Amadou Diaby vice président suspendu de la fédération guinéenne de football (FEGUIFOOT) ont animé une conférence de presse ce samedi 17 août 2019 à Conakry. Objectif, faire le point sur la décision de la commission d'éthique de la FEGUIFOOT.

Dans leur exposé, Me MALIKI Ibrahime, avocat au barreau du Mali, Me Adama BARRY, avocat au barreau de Guinée ont demandé l'annulation de cette décision de la commission ethnique dirigée par Amadou Tham Camara.

Ils dénoncent un acharnement de la part de certains responsables de la FEGUIFOOT notamment Amadou Tham sur leur client.

"Sur le prétendu racket dont fait l'objet notre client, vous devez savoir que Amadou Diaby a été abasourdi d'apprendre cette suspension à son endroit par voie de presse.

C'est un tract imputé par la commission, en violation des articles 67 du code disciplinaire de la FEGUIFOOT. Cette décision que nous considérons comme cabale, est infondée. Il n'y a aucune preuve, sonore ou quoi que ce soit.

Amadou Diaby n'a pas été entendu avant sa première suspension. Il n'y a aucune preuve concrète contre notre client. Cette décision provisoire publiée par Guineenews, dont la primeur a été réservée au directeur de publication qui est le président de la commission d'éthique, est de nul effet.

Elle n'est pas signée, cette décision, sans entête, ni la signature du Président de la fédération. Amadou Diaby reste serein.

Cette décision sera sanctionnée et annulée. Le président de la commission d'éthique a dissuadé Paul Put de ne pas se présenter devant la commission. Amadou Diaby a été invité de venir pour être confronté à Paul Put, et ce dernier n'est jamais venu.

On a demandé la récusation pure et simple du président de la commission d'éthique, qui gère un site, et qui s'acharne contre Amadou Diaby. La déclaration de la condamnation est fondée sur le libre mensonge et l'arbitrage.

Le président de la commission a empêché le face à face entre Amadou Diaby et Paul Put. L'absence de preuves qui incriminent Amadou Diaby, la fuite sans audition contradictoire, tout cela indique le peu de sérieux dans cette affaire, l'infondément de cette décision prise à l'encontre de Diaby.

C'est un règlement de compte, un acharnement, dont Amadou Diaby est la cible. La CAF et la FIFA, on l'espère, vont annuler cette décision cabale, condamnant à tort, sans fondement, Amadou Diaby", ont-ils indiqué.

À les en croire, une plainte est déjà déposée à la direction de la police judiciaire contre Paul Put pour diffamation.

Ils n'excluent pas de saisir le tribunal arbitral du sport (TAS) pour que leur client soit rétabli dans ses droits.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.