Afrique Australe: Dynamique régionale

La République démocratique du Congo est depuis des décennies en proie à une insécurité aux conséquences néfastes. Perceptible surtout dans la partie orientale du pays, cette insécurité est l'œuvre des groupes armés internes et étrangers.

Les dégâts matériels et humains causés par ces hors-la-loi interpellent Kinshasa qui veut à tout prix mettre un terme à ce fléau. C'est dans cette optique que le président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a sollicité la solidarité de ses pairs, lors du 39ème sommet de la SADC à Dar-es-Salam (Tanzanie).

Préoccupé, le chef de l'Etat congolais a proposé la «création d'une coalition de lutte contre le terrorisme». Une demande qui, à en croire des analystes, vaut son pesant d'or. Surtout, quand on sait que les attaques des groupes armés étrangers, notamment les ADF, causent la panique et la désolation à Beni et ses environs. La présence de ce mouvement terroriste sur le sol congolais constitue une menace pour la RDC, ainsi que pour la région. D'où, la nécessité de créer une coalition de lutte contre le terrorisme comme l'a proposé le chef de l'Etat congolais.

«Il n'y a pas de développement sans paix», dit un adage populaire. C'est dans ce sens que la requête du président Félix-Antoine Tshisekedi trouve son fondement. Car le retour d'une paix durable dans l'Est du pays aura comme conséquence, «l'instauration d'un État de droit et l'amélioration du climat des affaires». Un seul doigt ne peut laver le visage, dit-on ! Ce vieux proverbe africain encore d'actualité, explique mieux l'appel lancé par le chef de l'Etat à ses homologues de la SADC. Un tel appel mérite l'implication de tous compte tenu de la complexité de la question.

Lorsqu'une maison prend feu en présence des voisins, ces derniers accourent pour apporter leur secours. Il en est de même de l'insécurité qui sévit surtout dans l'Est de la RDC. Son éradication a besoin de la dynamique régionale. Car les sages nous interpellent en ces termes : «Le feu brûle plus haut, quand chacun apporte un morceau de bois».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.