Maroc: Installation des agents d'autorité nouvellement nommés

Des cérémonies organisées à Oued Eddahab, Laâyoune, Agadir Ida-Outanane et Oujda-Angad

Concernant 895 agents, soit près de 20% de l'ensemble des membres du corps des agents d'autorité exerçant au sein de l'administration territoriale, le mouvement entrepris à l'échelle nationale par le ministère de l'Intérieur est entré dans sa phase opérationnelle avec l'installation des fonctionnaires nouvellement nommés.

Une cérémonie d'installation des quatre agents d'autorité qui vont exercer leurs fonctions dans différents annexes administratives relevant de la province d'Oued Eddahab, à savoir les communes d'El Argoub, de Gleibat El de Foula et de Mijik, ainsi que la 6ème annexe administrative de la commune de Dakhla a été ainsi organisée jeudi à Dakhla .

Dans une allocution de circonstance, le wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, Lamine Benomar, a souligné que ces nouvelles nominations visent à donner une nouvelle dynamique à l'action de l'administration territoriale et à garantir son efficacité.

Dans ce cadre, il a appelé les nouveaux agents d'autorité à concrétiser la politique de proximité, à travers une présence quotidienne et permanente sur le terrain et à être proches des citoyens et à l'écoute de leurs doléances et de leurs préoccupations, en vue d'assurer la sécurité et la sérénité de la population, de faciliter les procédures administratives et d'encourager l'investissement au niveau de la province.

Il a également invité ces agents à faire preuve de vigilance et de dévouement et à s'impliquer pleinement pour accompagner les grands chantiers de développement que connait la province d'Oued Eddahab, conformément à la volonté Royale, concrétisée par le lancement du nouveau modèle de développement des provinces du Sud.

A signaler, par ailleurs qu'une cérémonie d'installation des nouveaux agents d'autorité affectés dans la province de Laâyoune a été tenue jeudi au palais des congrès de la ville.

Ces nouvelles nominations ont notamment concerné les postes de chef de cabinet du wali, de chef de la Division des affaires intérieures, de chefs de cercles et d'annexes administratives, ainsi que des caïds.

Dans une allocution de circonstance, le wali de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, Abdeslam Bekrate, a indiqué que ce mouvement intervient en application des Hautes orientations Royales visant à renforcer le développement humain et le nouveau concept de l'autorité, basé sur la politique de proximité, en vue d'une meilleure efficacité et d'une rationalisation exemplaire dans la gestion des ressources humaines parmi le corps des agents d'autorité.

Intervenant en présence des représentants des autorités judiciaires, des chefs des services extérieurs, des élus locaux et d'acteurs de la société civile, il a appelé les nouveaux agents à faire montre d'engagement et d'abnégation et à être toujours à l'écoute des citoyens afin de répondre à leurs besoins.

Des agents d'autorité nouvellement nommés dans la préfecture d'Agadir Ida-Outanane, dans le cadre du mouvement opéré par le ministère de l'Intérieur, ont été également installés jeudi dans leurs fonctions.

Le mouvement a concerné une dizaine d'agents d'autorité, dont le secrétaire général de la préfecture, le chef de la Division des affaires intérieures, des chefs de cercles et de districts, ainsi que des caïds relevant de la préfecture.

Lors d'une cérémonie organisée à cette occasion, le wali de la région de Souss-Massa, gouverneur de la préfecture d'Agadir Ida-Outanane, Ahmed Hajji, a indiqué que ce mouvement vise à insuffler une nouvelle dynamique au sein de l'administration territoriale et à mettre en place une nouvelle approche dans la gestion des compétences et des parcours des agents d'autorité.

Ces nouvelles affectations sont à même de donner un nouvel élan à l'administration territoriale, a précisé M. Hajji, qui a tenu à rappeler aux nouveaux responsables la nécessité de la consécration effective du nouveau concept de l'autorité, basé notamment sur la consolidation des principes du respect des droits, de la protection des libertés individuelles et collectives et de la réalisation de la paix sociale.

Le wali de la région a aussi appelé ces agents d'autorité à consacrer les fondements de la décentralisation, et à suivre de près les affaires et problèmes des citoyens en vue de trouver les moyens appropriés d'y remédier, saluant les efforts consentis par les différents intervenants, élus et acteurs associatifs qui œuvrent la main dans la main avec ces responsables au service de l'intérêt général.

Il a tenu, en outre, à remercier les différents responsables ayant travaillé sous sa houlette au niveau de la préfecture, leur souhaitant plein succès dans leurs nouvelles missions.

Cette cérémonie s'est déroulée en présence du premier président de la Cour d'appel d'Agadir, Abdellah El Jaafari, du procureur général du Roi près cette Cour, Abdelkarim Chafai, des élus, ainsi que des représentants des autorités civiles et militaires.

Les agents d'autorité nouvellement nommés dans la préfecture d'Oujda-Angad, dans le cadre du mouvement opéré par le ministère de l'Intérieur, ont également été installés jeudi dans leurs fonctions.

Ce mouvement, qui vise à apporter du sang neuf et donner une nouvelle dynamique à l'administration territoriale, a concerné 12 agents d'autorité, dont le secrétaire général de la préfecture d'Oujda-Angad, le chef de la Division des affaires intérieures, des chefs de districts, des caïds et des chefs d'annexes administratives relevant de la préfecture.

Intervenant à cette occasion, le wali de la région de l'Oriental et gouverneur de la préfecture d'Oujda-Angad, Mouad El Jamai, a mis en avant l'objectif escompté par le ministère en entreprenant ce mouvement et les critères adoptés à cet effet.

Il a relevé dans ce sens que ce mouvement s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des Hautes orientations de S.M le Roi Mohammed VI concernant la prise des mesures nécessaires en vue d'une meilleure efficacité et une rationalisation exemplaire des ressources humaines parmi le corps des agents d'autorité.

Il a souligné que le ministère veille à doter l'administration territoriale de ressources humaines qualifiées en vue d'une meilleure efficacité, et ce à travers la consécration des critères de compétence, de mérite et d'égalité des chances dans la nomination aux postes de responsabilité, et la mise en œuvre du principe constitutionnel de reddition des comptes.

Il a, par ailleurs, appelé les nouveaux responsables à faire preuve de sagesse, de sérénité et d'engagement pour assurer une meilleure gestion des affaires publiques et pour répondre efficacement aux préoccupations des citoyens.

Le wali a invité aussi les agents d'autorité à s'ouvrir davantage sur l'ensemble des composantes de la société civile et à conforter le nouveau concept de l'autorité, basé sur la politique de proximité et de communication qui requiert une présence permanente sur le terrain pour être proche des citoyens et à l'écoute de leurs doléances et de leurs préoccupations.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.