Cote d'Ivoire: Levée du corps de Hervé Banian/ Kakou Guikahué - « Cette perte doit vous stimuler à continuer le combat »

Le personnel politique Pdci-Rda d'Adzopé n'oubliera pas de sitôt la disparition d'Hervé Koffi Banian. Ce jeune secrétaire de section âgé seulement de 33 ans a été porté en terre, samedi dernier.

A la levée du corps, vendredi, une forte délégation conduite par Pr Maurice Kakou est allée apporter la compassion du président Henri Konan Bédié et du Pdci-Rda.

Le secrétaire exécutif était accompagné par Kamagaté Brahima, secrétaire exécutif en charge de l'Encadrement de la Jeunesse, Mme Sita Coulibaly, présidente de l'Ufpdci urbaine, Mme Linda Diplo (la « mère » inspiratrice du défunt), première vice-présidente de l'Ufpdci urbaine, Kouassi Valentin et Innocent Yao, respectivement présidents de la Jpdci urbaine et de la Jpdci rurale.

La délégation du Pdci est arrivée à Adzopé vers 15h. Elle a été accueillie par les délégations Pdci de la Région de La Mé avec, à leur tête, le vice-président, Pr Boua Yapo Félix. La levée du corps d'Hervé Koffi a été marquée par plusieurs messages d'hommage.

Tous ont présenté le jeune secrétaire de section comme l'un des piliers incontournables du Pdci à Adzopé. « On ne peut pas remplacer Banian ». Ce bout de phrase a été répété comme un refrain. Toutes les couches socioprofessionnelles pleurent Hervé.

Les femmes sont inconsolables. Celui qui les habille et leur offre les cadeaux s'en est allé. Il est ami de tous et ennemi de personne. Pour le délégué Pdci d'Adzopé, Pr Amonkou Antoine, maire, « Hervé est l'un de nos intrépides militants, une valeur solide ».

Ces qualités du « soldat » ont été également louées par le coordonnateur de la Jpdci urbaine d'Adzopé, Stéphane Béda et Natogoma Bamba qui a parlé au nom des secrétaires généraux de sections. Pr Maurice Kakou Guikahué a tenu à inviter le Pdci-Rda d'Adzopé à ne pas sombrer dans la déception.

Mais au contraire, s'armer plus de courage et surtout tenir compte des risques que réserve la vie politique. « Cette perte doit vous stimuler pour continuer le combat.

Les circonstances de sa mort doivent constituer un élément important pour la classe politique et tout le département d'Adzopé. L'environnement dans lequel nous évoluons est difficile. En politique, chaque jour, on côtoie la mort. Quand on entre en politique, il ne faut pas avoir peur.

La peur inhibe. Quand on marche, il faut être prudent. Quand je suis allé voir Gbagbo à Bruxelles, il m'a dit : "Maurice, va dire à Bédié qu'aujourd'hui en Côte d'Ivoire, on ne marche pas avec n'importe qui.

Il faut choisir celui avec qui tu marches''. C'est ce qu'il m'a dit. » Hervé Koffi a été élevé au rang d'officier dans l'ordre du mérite à titre posthume. Il fut aussi membre du Grand Conseil.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.